20/12/2020 10:26
Lê Van Vung, propriétaire d’un salon de coiffure dans la ville de Cân Tho, se rend souvent dans des régions reculées du delta du Mékong pour couper gratuitement les cheveux d’habitants en difficulté. Il donne également des cours gratuits aux jeunes désireux d’embrasser ce métier.
>>Un bonze-médecin au chevet des plus pauvres
>>Dévouement pour des personnes défavorisées

Séance de coiffure gratuite pour des personnes en difficulté, effectuée par le patron et les employés  du salon de coiffure Lê Vung Barber. Photo : VNA/CVN

Depuis trois années, un groupe de jeunes coiffeurs de la ville méridionale de Cân Tho se rend dans des régions reculées des provinces avoisinantes pour couper les cheveux d’habitants en difficulté. Son chef de file est Lê Van Vung, 25 ans, propriétaire du salon de coiffure Lê Vung Barber. Ses compagnons de route sont des employés et apprentis.

Né dans la ville de Cân Tho, Lê Van Vung a dû arrêter ses études après le primaire pour pouvoir gagner sa vie. Il enchaîne les petits boulots manuels jusqu’à l’âge de 20 ans, puis fait son service militaire. Dans sa caserne, il voit un de ses camarades de chambrée couper les cheveux des bidasses. Intrigué par cette activité, il se prend de passion pour le métier et c’est ainsi que l’idée de devenir coiffeur germe dans la tête du jeune homme.

Chaque coupe compte, faire avec le cœur

Lê Van Vung donne des cours de coiffure gratuits. Photo : NVCC/CVN

Il demande ainsi à son camarade de lui apprendre les fils du métier. Le jeune homme s’exerce ainsi pendant un an. Une fois son service terminé, et bourse en poche, il suit des cours professionnels de coiffure. Il ouvre en 2017 son premier salon. Aujourd’hui, Lê Vung est l’heureux propriétaire de quatre salons de coiffure et compte près d’une vingtaine d’employés.

En plus de cela, il organise des circuits dans les régions reculées pour offrir des coupes aux personnes en difficulté, notamment enfants, personnes âgées, pauvres ou handicapées. En déplacement, il ne sort jamais sans ses outils : ciseaux, tondeuses, peignes et capes de coiffure. Le slogan du groupe : "Chaque coupe, même gratuite, est faite avec le cœur".

Pendant trois ans, Lê Vung et son équipe ont ainsi coupé les cheveux de plusieurs milliers de personnes dans le delta du Mékong. Cette activité vient non seulement en aide aux plus démunis mais profite également aux apprentis qui tiennent à améliorer leur technique. "Je souhaite aider les jeunes défavorisés à réaliser leur rêve de devenir coiffeur", partage-t-il.

Il donne ses premiers cours début 2020. "J’accueille à bras ouverts toutes celles et ceux passionnés par le métier. Je ne facture pas mes cours afin de pouvoir soutenir mes élèves au mieux", ajoute-t-il.

Lê Thi Kiêu Nguyêt, de la province d’An Giang (Sud), est l’une de ces apprentis. Ayant suivi près d’une vingtaine de séances, elle apprécie grandement les connaissances et techniques enseignées. Elle se sent extrêmement reconnaissante envers son enseignant. "C’est un professeur vraiment dévoué. Je pense rester travailler avec lui un certain temps avant d’ouvrir mon propre salon. C’est ma façon de le remercier", confie-t-elle.

À présent, le propriétaire de Lê Vung Barber shop envisage de prolonger et d’étendre ses circuits philanthropiques et de continuer à inspirer les jeunes au métier de coiffeur au travers de ses cours. Et d’ajouter : "D’une manière ou d’une autre, cela ne coûte rien de venir en aide à son prochain".
Mai Quynh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

La région de la montagne percée à Cao Bang Cao Bang regorge de sites naturels spectaculaires. Outre la cascade de Ban Giôc, la chaîne de montagnes percées de Nui Thung, les maisons sur pilotis traditionnelles en pierre ou les superbes paysages sont autant d’atouts touristiques majeurs.