29/09/2020 15:44
>>Trump annonce la distribution de 150 millions de tests rapides pour le coronavirus
>>Une étude américaine confirme la très faible létalité du coronavirus chez les enfants

De nouvelles données publiées, lundi 28 septembre, par ONU Femmes et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) montrent que les réponses en matière de protection sociale et d'emploi à la pandémie de COVID-19 ont largement ignoré les besoins des femmes. La plupart des pays du monde ne font pas assez pour protéger les femmes et les filles des conséquences économiques et sociales de la crise de la pandémie de COVID-19. Selon les données collectées par l'outil de suivi de la réponse mondiale au COVID-19 en matière de genre développé par ONU Femmes et le PNUD, seulement un pays sur huit dans le monde a mis en place des mesures pour protéger les femmes contre les impacts sociaux et économiques. L'outil de suivi des deux agences onusiennes, qui comprend plus de 2.500 indicateurs dans 206 pays et territoires, analyse spécifiquement les mesures gouvernementales avec une perspective de genre dans trois domaines : celles qui luttent contre la violence à l'égard des femmes et des filles, celles qui soutiennent les soins non rémunérés et celles qui renforcent la sécurité économique des femmes.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

La fête Katé des Cham Les Cham, une communauté ethnique vivant essentiellement dans les provinces de Ninh Thuân et Binh Thuân, au Centre, ont organisé du 15 au 17 octobre la Katé, leur plus grande fête de l’année, qui donne lieu à des retrouvailles et à des commémorations diverses.