29/05/2021 10:45
Le quartier de Trà Cô, dans la ville de Mong Cai, province de Quang Ninh (Nord), est aujourd’hui connu essentiellement des voyageurs pour sa plage de 17 km de long. Mais, dans les terres, le site abrite de nombreuses belles maisons construites au début du XXe siècle.
>>Trà Cô et le cap Sa Vi, l’extrémité Nord-Est du Vietnam
>>Trà Cô, la plage la plus romantique du Vietnam
>>L’aquaculture à Trà Cô

La maison de la famille de Nguyên Binh Co a été construite en 1926 selon une architecture franco-vietnamienne. 

Trà Cô est une destination offrant de multiples attraits. En plus d’être une station balnéaire, c’est aussi un haut lieu historique. Plusieurs générations de Vietnamiens héroïques s’y sont en effet cachés et ont combattu pour la libération du pays. On y trouve aussi des maisons construites au XXe siècle ayant traversé les vicissitudes de l’histoire jusqu’à aujourd’hui. Bien qu’elles ne soient pas classées comme de véritables vestiges, elles sont d’importantes figures du patrimoine culturel et historique national. Plusieurs familles préservent toujours ces anciennes  bâtisses héritées de leurs ancêtres.

C’est le cas par exemple de la maison de Nguyên Thi Mai, petite fille de Trân Van Dân, un riche homme d’affaires du début du XXe siècle, premier propriétaire. La demeure fut édifiée en 1916 au milieu d’un verger. On peut apercevoir facilement les traces du temps, notamment sur son toit en tuiles yin et yang. Son architecture date de l’époque : ses colonnes, ses portes et deux piliers, sont caractéristiques des temples et pagodes du début du siècle dernier.

Mme Mai a passé plus de la moitié de sa vie dans cette maison et a voulu en garder les caractéristiques historiques : "Il fut un temps où je pensais reconstruire une nouvelle maison parce qu’elle était très vieille. Mais en regardant les portes, les briques, le toit de tuiles, je n’ai pas eu le cœur de le faire. La maison garde la présence de mes ancêtres, je me suis donc décidée à plutôt la restaurer pour les garder tous en sécurité".

L’empreinte de l’architecture française

Parmi les édifices anciens, on trouve également la maison de culte des ancêtres de la famille de Nguyên Van Diên. Construite en 1923 à l’époque coloniale, elle mélange les styles architecturaux vietnamien et français. L’intérieur fut construit dans le style vietnamien et c’est à l’extérieur que l’on retrouve la touche française. Une véranda et une terrasse furent en effet construites pour le repos et on peut toujours y voir les grandes colonnes ornementées.

Une vieille maison située au cœur du quartier de Trà Cô.

Une autre maison, construite en 1926, abrite le lieu de culte de la famille de Nguyên Binh Co. L’édifice mélange également les deux styles. On peut voir par exemple des perrons, une terrasse spacieuse et des arcs sur le toit en tuiles solides d’inspiration française. La maison a très bien tenu le temps et les matériaux se sont bien adaptés aux conditions météorologiques, comme l’espérait les premiers occupants : "Mon grand-père paternel espérait que même après 50 ans, sa maison pourrait encore être belle, solide, permettant de conserver les traditions familiales", a confié M. Co.

Comprenant l’importance de cet héritage historique, les autorités veulent le valoriser et attirer des visiteurs curieux de ce patrimoine : "Il est important pour Trà Cô de conserver et cultiver ce patrimoine historique. Pour cela, il faut trouver des moyens pour valoriser ces lieux, en impliquant les communautés locales", a expliqué Nghiêm Trong Luân, vice-président du Comité populaire du quartier de Trà Cô.
 
Texte et photos : Mai Huong - Mai Linh/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Séjour chez l’habitant Le séjour chez l’habitant se multiplie de plus en plus au Vietnam. Cela contribue à diversifier les produits touristiques ainsi qu’à créer de nouvelles expériences pour les visiteurs afin de faire du Vietnam une destination attrayante.