04/01/2020 00:04
La fée électricité a encore fait des miracles!... C’est sur les hauts plateaux du Centre qu’elle a choisi cette fois de donner un coup de baguette magique, et plus précisément sur un village reculé de la province de Dak Lak, un village Xê dang qui revit grâce à l’étincelle du progrès.
>>Le PM demande d’assurer un approvisionnement suffisant en électricité
>>Pour améliorer les revenus des ethnies minoritaires

Avec l'électrification, le niveau de vie de la population s'est littéralement envolé.
Photo : Phuoc Ngoc/VNA/CVN


Il n’y a pas si longtemps, ce village Xê dang, qui abrite près de 500 personnes, était l’un des villages plus démunis du district de Cư M’gar, auquel il est rattaché. Ses habitants étaient constamment en butte à un problème récurrent de manque d'électricité et d’eau. Plusieurs d’entre eux ont même dû se résoudre à aller tenter leur chance ailleurs… 

Mais ça, c’était avant : avant 2018, date à laquelle le village a été raccordé au réseau électrique national. L’électrification a complètement changé la vie des autochtones. La production, le développement agricole,... Tout s'en est trouvé facilité.

Triêu Tiên Duc, qui habite le village, est à la tête d’une plantation de caféiers de 1,7 hectares. En principe, il ne doit arroser que 4 ou 5 fois par an. Le système d’arrosage automatique dans lequel il a investi lui permet de s’en tirer à moindre coût. Pour lui, comme pour beaucoup d’autres, ce raccordement au réseau national aura été providentiel car avant, il lui fallait, pour chaque arrosage, recourir à des groupes électrogènes fonctionnant au diesel et embaucher des dizaines de travailleurs saisonniers… Un véritable puits sans fonds dont il est bien heureux de s’être enfin extirpé.  

"Tant qu’on n’était pas raccordé au réseau national, on était obligé d'utiliser des panneaux solaires pour faire marcher les télévisions !  Et ça, il faut savoir que ça coûte très cher…", se souvient-il. "Mais avec l'électrification, c'est bien simple, le niveau de vie de la population s'est littéralement envolé. Moi, avant, je ne gagnais que 20-25 millions de dôngs par an, et maintenant, c’est deux fois plus !"

Deux fois plus… Sachant que 25 millions de dôngs font à peu près mille euros, c’est effectivement une jolie somme… 

Mais l’électricité n’a pas que des vertus économiques. Dans ce village Xê dang, elle a permis d’offrir des conditions de travail dignes de ce nom aux enfants qui fréquentent l’école, ou plutôt… qui se remettent à la fréquenter. Il faut dire qu’une alimentation électrique stable, ça offre plein de possibilités, et d’abord celle d’utiliser des ordinateurs et des projecteurs en classe. Et puis, c’est tout simplement beaucoup plus confortable, comme nous l’explique Nguyên Thi Tình, l’une des institutrices.  

"Avant, il n’y avait pas de lumière, alors quand il pleuvait, on était obligé d’arrêter de travailler parce qu’il faisait trop sombre et que les enfants ne pouvaient ni voir ce qui était écrit au tableau, ni faire de la lecture… Et puis en été, la chaleur était intenable… Mais bon, aujourd’hui, on peut travailler normalement. Toutes les classes sont équipées de ventilateurs !... ", nous dit-elle.  Force est de constater que l’électricité a changé la physionomie du village. Tous les foyers découvrent les joies de l’électroménager. Mais surtout, tous possèdent un téléviseur, médium indispensable à qui veut comprendre l’actualité, nationale ou internationale, et se tenir informé des politiques du Parti et de l’État. Pour Triêu Duong, le chef du village, c’est un grand bond en avant.

"Je me souviens qu’il y a deux ans, encore, on n’utilisait l’électricité que le soir, et encore avec parcimonie. Mais aujourd’hui tout le monde peut utiliser des appareils électriques : des réfrigérateurs, des téléviseurs, des lave-linge... Pas de doute : notre vie s’est nettement améliorée !", se félicite-t-il. 

Ce projet d’alimentation en électricité des villages Xê dang et Jaraï de la commune d’Ea Kuêh, celle à laquelle est rattaché Xê Dang, s’inscrit dans le cadre d’une opération d’envergure, qui vise à raccorder les localités les plus reculées du pays au réseau national… Il est clair que l'électricité contribue pour une part importante à améliorer la vie des habitants, tout en donnant un coup de pouce au développement économique local. En un mot, elle est un passeport pour le 21e siècle… 
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.