03/05/2019 21:54
Un bateau de croisière de l'Église de Scientologie était jeudi 2 mai en quarantaine depuis deux jours à Sainte-Lucie après qu'une membre d'équipage a attrapé la rougeole, ont indiqué les autorités de santé de la petite île des Caraïbes.
>>Suisse: la rougeole fait deux morts, augmentation du nombre de cas
>>Rougeole: les États-Unis frôlent les 700 cas, pire épidémie depuis 2000

Le paquebot Freewinds de l'Église de Scientologie à Castries, Sainte-Lucie, le 2 mai. Photo: AFP/VNA/CVN

Le Freewinds restait jeudi 2 mai en fin de journée à quai au terminal de Pointe Séraphine dans le port de la capitale Castries, a constaté un photographe. Un seul homme a été vu sur un pont, mais aucune autre âme n'était visible ni à bord, ni sur le quai.

Aucune information n'a filtré sur la façon dont le virus aurait pu arriver sur le navire ou le quitter à des escales précédentes, l'organisation n'ayant livré aucun commentaire à ce stade.

Les autorités de Sainte-Lucie ont appris mardi matin 30 avril que la rougeole se trouvait à bord du navire, arrivé ce jour-là à Castries.

"La décision a été prise de ne laisser personne débarquer. Le placement en quarantaine du navire est conforme aux lois sanitaires de Sainte-Lucie", a déclaré Merlene Fredericks-James, directrice générale de la Santé de l'île, dans un communiqué jeudi 2 mai.

Le navire a environ 300 personnes à bord, a-t-elle confirmé séparément. Il était censé quitter le port jeudi, selon le calendrier officiel des autorités portuaires publié en ligne.

Le médecin du navire a demandé 100 doses du vaccin contre la rougeole, selon le ministère, qui était en train de les fournir. La personne malade, une femme membre de l'équipage, reste sous surveillance à bord. On ignore quand le diagnostic a été fait.

Le Freewinds est un joyau de l'organisation. Long de 134 mètres, il est basé dans les Caraïbes à Curaçao, et sert à des retraites spirituelles. C'est "un endroit très spécial" qui permet d'atteindre "le plus haut niveau d'aide spirituelle dans la religion de Scientologie", dit l'organisation sur son site internet.

Opacité

La rougeole touche de nombreux pays dans le monde, y compris en Amérique du Nord et du Sud, mais la maladie avait jusqu'à présent épargné les Caraïbes.

Seul un cas a été rapporté aux Bahamas cette année, chez un enfant de quatre ans arrivé de France, selon le dernier bulletin de l'Organisation panaméricaine de la santé (PAHO), en date du 18 avril.

Le virus est l'un des plus contagieux au monde. Une personne qui l'a attrapé peut le transmettre à d'autres gens quatre jours avant d'avoir des boutons. Le virus peut rester jusqu'à deux heures dans l'air d'une pièce après le départ de la personne malade.

Et un malade qui entre dans une pièce où se trouvent dix personnes non vaccinées contaminera neuf d'entre elles, martèlent les autorités de santé américaines.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.