10/02/2016 16:29
L’horticulteur Bùi Thê Manh, domicilié dans l’arrondissement de Tây Hô, à Hanoi, possède un pamplemoussier modelé à l’art de bonsaï original. Son arbre est très prisé par les clients pour la décoration liée au Têt traditionnel. Cette année, son prix à louer s’élève à 80 millions de dôngs.
>>Des pamplemousses patriotiques venus du delta du Mékong
>>Les pamplemousses à écorce verte, la nouvelle "arme verte" de Bên Tre
>>Les pamplemoussiers à dix agrumes

Le pamplemoussier vieux de 50 ans de l'horticulteur Bùi Thê Manh.

Les pamplemoussiers chargés de fruits mûris jaunes et à la forme de bonsaï constituent un véritable effet de mode chez les citadins vietnamiens pour embellir leur maison pendant le Têt traditionnel (Nouvel An lunaire). L’horticulteur Bùi Thê Manh, grâce à son pamplemoussier vieux de 50 ans à la forme de bonsaï originale, devient très célèbre dans le quartier de Tu Liên, une région spécialisée dans l’horticulture de l’arrondissement de Tây Hô à Hanoi.

Il est apprécié par sa forme avec ses cinq branches qui représentent les cinq éléments de l’univers.

Un arbre chanceux

C’est en montrant l’arbre haut de 2,5 mètres, rempli de fruits en âge de mûrir, que l’artisan de bonsaï raconte son histoire. Selon lui, son arbre appartient à la variété de pamplemoussier Diên, très appréciée pour sa pulpe sucrée, son odeur et son écorce jaune. Pour information, sachez qu’il est planté dans le jardin de ses parents depuis une cinquantaine d’années et donne chaque année un volume important de fruits. «En 2010, j’ai décidé de le mettre dans un baquet de céramiques dans le but de le former à l’art de bonsaï. Lors de la première année, il n’a donné que sept fruits. Maintenant, chaque année, il en donne entre 50 et 70, voire une centaine pour la saison la plus abondante», détaille-t-il.

Chaque grappe possède de 3 à 4 fruits.

Manh poursuit : «Il est très demandé par les amoureux de bonsaï notamment pendant le Têt car la forme de l’arbre, avec ses cinq grosses branches, représente symboliquement les cinq éléments de l’univers : le métal, le bois, l’eau, le feu et la terre, selon la conception des pays d’Orient». Outre sa forme, ce pamplemoussier est apprécié grâce à son grand feuillage et ses grappes de 3-4 fruits de taille égale. Pour les Vietnamiens, c’est un arbre qui apportera chance et prospérité à celui qui en est le propriétaire. De son côté, Minh Thu, la femme de Manh, ajoute que l’entretien de cet arbre demande beaucoup d’exigence. «Il nécessite deux à trois arrosages chaque jour. Et quand il fait chaud, il faut en faire encore plus. En  hiver, il faut l’arroser avec de l’eau tiède», précise-t-elle.

Le fruit, en âge de mûrir, a son écorce mince de couleur jaune citron.

Un mois avant le Têt traditionnel, Manh accueille un grand nombre de clients pour négocier le prix de son arbre. Mais comme les années précédentes, il refuse de le vendre. En effet, il n’accepte que la location. «Cette année, j’ai trouvé son locataire. Deux semaines avant le Têt, il m’a avancé la moitié du prix pour être l’heureux propriétaire de l’arbre pendant 25 jours, jusqu’au 15e jour du premier mois lunaire», révèle-t-il. Si les années précédentes, Manh a gagné entre 50 et 60 millions de dôngs grâce à cet arbre, cette année, il a empoché 80 millions.

Linh Thao/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Présentation des particularismes culturels de l’ethnie Muong à Thanh Hoa Le 2e Festival culturel des Muong se tiendra du 10 au 12 décembre dans la province de Thanh Hoa, sous les auspices du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, et du Comité populaire provincial. C’est ce qui ressort de la conférence de presse concernant la présentation de cet évènement tenue mardi 1er décembre à Hanoï.