02/08/2017 19:23
>>Regain d'intérêt pour l'exploitation minière des grands fonds

De nouveaux outils statistiques inspirés de la lutte antiterroriste utilisant d'énormes banques de données permettent de détecter avec un degré de certitude et de précision sans précédent des gisements de minerais, offrant un important potentiel scientifique et économique, selon leurs créateurs. C'est la première application à la minéralogie d'une technique statistique utilisée jusqu'à présent pour prévoir la propagation de maladies infectieuses, débusquer des réseaux terroristes, suivre l'activité sur internet ou réguler le trafic routier. Cette fois, elle permet de dénicher les minerais, des plus communs aux plus rares et précieux, selon le compte-rendu des travaux publié mardi 1er août dans la revue The American mineralogist"Nous entrons dans une ère d'explosion de découvertes qui ouvre de nouvelles frontières très excitantes pour la science avec un énorme potentiel économique", a expliqué Robert Hazen, scientifique de la Carnegie Institution et directeur général du Deep Carbon Observatory, un programme international de recherche sur le rôle du carbone sur Terre, selon l'AFP. "La quête de nouveaux gisements de minerais est incessante mais, jusqu'à récemment, les découvertes relevaient davantage de la chance que d'estimations scientifiques", a relevé Shaunna Morrison, géologue au sein de ces deux mêmes institutions.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.