28/02/2021 11:14
Les États-Unis ont accordé samedi 27 février une autorisation en urgence au vaccin de Johnson & Johnson contre le COVID-19, une nouvelle saluée par le président Joe Biden qui a cependant appelé à ne pas "baisser la garde" face à l'épidémie.
>>Le Canada approuve l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca
>>Le point sur la pandémie dans le monde
>>Le vaccin Johnson & Johnson recommandé aux États-Unis

Nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 27 février 2021 à 11h00 GMT. Photo : AFP/VNA/CVN

Ce vaccin unidose, qui peut être stocké à des températures de réfrigérateur, rejoint ceux de Pfizer/BioNTech et de Moderna dans l'immense campagne de vaccination aux États-Unis, où la pandémie a fait plus de 500.000 morts.

Après avoir étudié en détail les données des essais cliniques, conduits sur plus de 43.000 personnes, un comité d'experts avait recommandé vendredi 26 février la mise sur le marché du vaccin de l'entreprise américaine.

Au moins trois millions de doses du produit sont prêtes à être distribuées dès la semaine prochaine, selon le gouvernement américain. Johnson & Johnson s'est engagé à acheminer 100 millions de doses aux États-Unis avant la fin du mois de juin.

"C'est une nouvelle formidable pour tous les Américains, et un pas encourageant dans nos efforts pour mettre fin à la crise", a affirmé M. Biden dans un communiqué. "Mais nous ne pouvons pas baisser la garde ni tenir pour acquis que la victoire est inévitable", a-t-il ajouté.

Avec 600 millions de doses commandées au total à Pfizer et Moderna, les États-Unis disposeront, d'ici la fin juillet, d'assez de vaccins pour immuniser la quasi-totalité de la population. L'ajout de celles de Johnson & Johnson pourrait encore accélérer la campagne de vaccination.

Des manifestants protestent en réaction au scandale des "vaccins VIP" à Buenos Aires en Argentine, le 27 février 2021. Photo : AFP/VNA/CVN

"Rendez-moi mon vaccin"

L'Afrique du Sud, pays le plus touché par le virus en Afrique, a reçu samedi 27 février une deuxième livraison du vaccins Johnson & Johnson, alors qu'elle s'efforce d'accélérer sa campagne d'immunisation.

Quelque 80.000 vaccins sont arrivés de Bruxelles par avion, selon les médias locaux.

Selon le ministère, plus de 63.600 personnels de santé du secteur public et privé ont été vaccinés depuis le lancement de la campagne nationale de vaccination il y a 11 jours.

En Argentine, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi 27 février dans différentes villes pour protester contre les "vaccinations VIP" contre le COVID-19, un scandale qui a coûté son poste au ministre de la Santé.

"Cessez de gaspiller notre argent", "Rendez-moi mon vaccin", lisaient les pancartes des manifestants.

Le scandale avait éclaté la semaine dernière lorsqu'un journaliste a déclaré à la radio avoir été vacciné grâce à son amitié avec le ministre de la Santé, Ginés Gonzalez Garcia.

Le ministère de la Santé a publié lundi une liste de 70 personnes, comprenant le ministre de l'Économie de 38 ans ou l'ancien président Eduardo Duhalde, son épouse et leurs enfants, ayant reçu le vaccin en dehors de la campagne officielle lancée fin décembre.

Une personne âgée reçoit une dose du vaccin Sinovac dans une maison de santé à Medellin en Colombie, le 27 février 2021. Photo : AFP/VNA/CVN

Reconfinements 

Au Royaume-Uni, où près de 35% de la population adulte a déjà reçu au moins une dose de vaccin, le prince William et son épouse Catherine ont publié samedi 27 février une vidéo appelant les Britanniques à ne pas croire les fausses rumeurs circulant sur les réseaux sociaux à propos des vaccins. Jeudi 25 février, la reine Elizabeth II, 94 ans, avait encouragé ses compatriotes à se faire vacciner, expliquant que la piqûre ne lui "avait pas fait mal du tout" et qu'il fallait "penser aux autres".

La pandémie a fait plus de 2,5 millions de morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP samedi 27 février. Plus de 113.374.410 cas d'infection ont été diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 510.467 morts, devant le Brésil (252.835), le Mexique (184.474), l'Inde (156.938) et le Royaume-Uni (122.415).

La France, qui surveille de près la situation dans une vingtaine des 101 départements français, reconfine ce week-end et le suivant une partie de la Côte d'Azur (Sud-Est) et l'agglomération de Dunkerque.

Ailleurs en Europe, la République tchèque se confine partiellement à partir de lundi, le taux de contamination par habitant du pays étant le plus élevé du monde. Il sera interdit de se déplacer hors du département de son lieu de résidence et le masque sera obligatoire à l'extérieur dans les zones habitées et sur les lieux de travail.

En Océanie, la Nouvelle-Zélande reconfine pour au moins sept jours à partir de dimanche sa principale ville, Auckland (1,7 million d'habitants), après de nouveaux cas de COVID-19. La prestigieuse Coupe America de voile doit y débuter le 6 mars et ses organisateurs ont indiqué samedi qu'ils "étudiaient la situation".

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Ouverture de l'Année nationale du tourisme 2021 dans la province de Ninh Binh La cérémonie d'ouverture de l'Année nationale du tourisme – Fête de Hoa Lu 2021 sur le thème "Hoa Lu - Ancienne capitale millénaire" a eu lieu le 20 avril dans la commune de Truong Yen, district de Hoa Lu, province de Ninh Binh (Nord).