19/07/2017 10:54
Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a présenté mardi 18 juillet un nouveau billet de 10 livres sterling en polymère à l’effigie de Jane Austen, dans la cathédrale de Winchester où la romancière britannique repose.
>>La BCE dévoile le nouveau billet de 20 euros
>>La Banque d'Angleterre pourrait assouplir sa politique monétaire dès le 14 juillet
>>Jane Austen inspire les pirates informatiques

Le nouveau billet de 10 livres à l’effigie de Jane Austen est présenté à Winchester, dans le Sud de l’Angleterre, le 18 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a présenté ce billet le jour du bicentenaire de la mort de Jane Austen, disparue le 18 juillet 1817 à l’âge de 41 ans, alors qu’elle commençait à connaître le succès littéraire.

Le billet, qui représente 11,3 euros en valeur actuelle, sera en circulation à partir de septembre. Mark Carney a expliqué le choix de Jane Austen du fait de sa position comme "mère d’une grande tradition du roman britannique", dont les ouvrages se vendent par millions.

L’univers de Jane Austen décrit la vie de la petite noblesse campagnarde britannique au début du XIXe siècle. Ayant vécu dans la pauvreté toute sa vie, la romancière avait su dépeindre avec justesse la condition des femmes de son époque, qui n’avaient d’avenir que dans le mariage - Jane Austen demeurant pour sa part célibataire toute sa vie.

Son roman Orgueil et préjugés a aussi fait l’objet de plusieurs adaptations cinématographiques.

Sa figure remplacera celle du scientifique Charles Darwin, célèbre pour sa théorie de l’évolution. La romancière sera la seule femme a être représentée sur les billets britanniques, à l’exception de la reine Elizabeth II qui apparaît sur tous les billets et pièces en cours d’usage au Royaume-Uni.

Elizabeth Fry, militante britannique pour l’amélioration des conditions pénitentiaires, figurait sur l’ancien billet de 5 livres. Mais son visage a été remplacé par celui de Winston Churchill en 2016, un changement de billet qui marquait la transition entre le papier et le polymère.

Ce changement avait provoqué des controverses dans le pays quand la Banque d’Angleterre (BoE) avait confirmé que le polymère utilisé contenait du suif, c’est-à-dire de la graisse animale.

"Le polymère marque une innovation majeure. C’est plus propre, plus sûr et plus fort. Il résiste à la poussière, à la moisissure et au curry", a plaisanté le gouverneur mardi 18 juillet lors d’un discours à la cathédrale de Winchester, dans le sud de l’Angleterre.

Un nouveau billet de 20 livres devrait être créé à l’horizon 2020 et présentera la figure du peintre William Turner, en remplacement de l’économiste écossais Adam Smith.

M. Carney a indiqué mardi 18 juillet que des discussions étaient en cours à propos des contrats d’approvisionnement de ce futur billet, que la BoE avait suspendus pour rechercher un potentiel substitut végétal au suif, comme l’huile de palme ou de noix de coco.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.