08/09/2019 10:45
Créateur de l’opéra-ballet Papa! Pourquoi m’as-tu quitté?, le Français Eric Digaud a été adopté au Vietnam en 1974 à l’âge de 6 ans. Il est de retour au Vietnam où il espère retrouver sa chère maman.
>>Un retour aux sources tant attendu

Eric Digaud (droite) et son père Bill.
Photo: NVCC/CVN

Le metteur en scène Eric Digaud a raconté son histoire d’enfant abandonné dans  l’opéra-ballet Papa! Pourquoi m’as-tu quitté?. Il a rassemblé des centaines d’acteurs, adultes et enfants, ainsi que des musiciens venant de plusieurs pays pour composer un orchestre symphonique sur fond de musique traditionnelle vietnamienne.

De nombreuses chansons ont été interprétées en vietnamien, anglais et français dont O Vietnam, Sourire Vietnam, Bonjour Vietnam, L’abandon, Sombres pensées, Long me, The little book seller.

En juin 2015, Papa! Pourquoi m’as-tu quitté? a fait forte impression devant le public français et suisse tant au niveau des nouvelles compositions que du style ou encore du mélange d’artistes professionnels internationaux.

À la rencontre de son père…

"Lorsque j’ai écrit cette oeuvre, c’était pour répondre à deux besoins. Le premier était de décrire cette souffrance qui a été ancrée en moi, cette blessure non cicatrisée qui risquait de s’ouvrir à nouveau. Le deuxième était de lancer un cri d’alerte, une bouteille à la mer, pour m’aider à retrouver mes origines, mon passé, un passé avec des trous comme dans un puzzle. J’aimerais que mon opéra soit aussi joué à Hô Chi Minh-Ville car ce n’est pas seulement mon histoire, mais c’est aussi celle de certains qui ont vécu cette déchirure, cet abandon. Lors de mes recherches, j’ai rencontré beaucoup de cas similaires. Certaines histoires auraient pu être les miennes. Moi qui avait oublié une grande partie de mon passé. Amnésique du passé, j’ai voulu combler ce vide", a partagé Eric.

Trois ans après la mise en scène réussie de Papa! Pourquoi m’as-tu quitté?, Eric Digaud a publié l’histoire émouvante de sa vie.

Le 6 juillet, il est arrivé au Vietnam où il a rencontré son père américain qu’il recherchait depuis 20 ans. Il avait utilisé tous les moyens possibles pour le retrouver (forums, réseaux sociaux, échantillons d’ADN).

Eric Digaud, enfant.
Photo: NVCC/CVN
"Je n’aurais jamais imaginé retrouver un jour mon père. Mon but premier était de retrouver ma mère. Jusqu’au dernier moment, je pensais que mon père ne viendrait pas à Hô Chi Minh-Ville. Son vol a eu du retard et le temps qu’il sorte, je me suis dit qu’il avait certainement changé d’avis. Lorsqu’il est enfin apparu, j’ai voulu immortaliser cette première rencontre par une photo comme si j’avais peur que cela ne soit qu’un mirage. C’est comme si mon moi astral était sorti de mon corps pour voir cette première rencontre afin de ne pas succomber aux émotions", a-t-il raconté.

Nguyên Van Hai, son nom vietnamien, est né le 4 août 1968 à Gia Dinh (aujourd’hui Hô Chi Minh-Ville). Il a été appelé Eric Digaud par sa famille adoptive, qui l’avait pris à l’orphelinat de Thi Nghè. Sur un document officiel du 31 juillet 1974, on peut lire: "Ce garçon a été abandonné et l’orphelinat ne sait pas où se trouvent ses parents".

Bill Coley, le père d’Eric Digaud, de son côté, ignorait qu’il avait un fils. C’est grâce à des tests ADN qu’il a pu rencontrer ce fils inconnu, de nationalité française.

La recherche de sa mère continue

En 1967, Bill Coley était ingénieur en contrôle aérien. Il avait rencontré la mère d’Eric Digaud à l’hôtel Thiên Thai, dans la ville de Vung Tàu (voisine de Hô Chi Minh-Ville). À cette époque-là, la jeune femme vietnamienne, âgée d’environ 17 ans, avait des cheveux courts, une peau foncée et elle attira bien vite le jeune américain. Cette belle histoire d’amour tragique prit fin soudainement.

"Elle a disparu de ma vie sans laisser de traces, a confié Bill Coley. J’ai essayé de la retrouver par tous les moyens. Ainsi je n’ai pas l’impression d’avoir abandonné mon garçon comme dans la comédie musicale +Papa! Pourquoi m’as-tu quitté?+. Je suis rentré chez moi sans savoir que ma petite amie était enceinte et avait donné naissance à Eric en 1968".

Bill a été très heureux de retrouver Eric. Il s’est dit prêt à l’aider dans la recherche de sa mère vietnamienne. L’ancien G.I. se souvient que sa petite amie s’appelait Soan ou Xuân, mais leur histoire fut fugace et sa compagne ne parlait pas anglais.

Eric Digaud passe chaque année un mois entier au Vietnam avec ce désir ultime: celui de serrer dans ses bras sa chère mère.

Si vous avez des informations sur la mère d’Eric Digaud, veuillez contacter l’acteur et chanteur Khanh Tuong au (+84) 9 82 09 82 21 ou Eric Digaud par email: eric@digaud.fr        
 
Minh Thu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2019"

Lâm Dông : le Festival des fleurs de Dà Lat 2019 aura lieu du 20 au 24 décembre Le 8e Festival des fleurs de Dà Lat se tiendra du 20 au 24 décembre dans les villes de Dà Lat, Bao Lôc et d’autres districts de la province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), a annoncé le Comité populaire provincial lors d’une conférence de presse le 22 novembre à Hanoï.