09/02/2019 10:00
Le musée de l’áo dài (tunique traditionnelle vietnamienne) a été conçu par le styliste Si Hoàng. Inauguré en 2014, il est le 12e musée à Hô Chi Minh-Ville, et l’un des deux musées privés de la ville.

>>L’áo dài, un trait culturel de toute beauté
>>La styliste vietnamienne Minh Hanh parle d'áo dài au Japon

Un coin de la maison-jardin Long Thuân, où se trouve le musée de l’áo dài de Si Hoàng.

Après de nombreuses années à nourrir son projet de créer un musée qui préserverait et mettrait en valeur la tunique traditionnelle vietnamienne vieille de plus de 300 ans, le rêve du designer Si Hoàng s’est enfin réalisé.

L’architecture en bois ancien et le paysage typiques du Sud avec son mélange de rizières, "ponts de singes",  étangs de lotus et rivières qui entourent le musée, en font une destination très prisée des visiteurs.


"Cette tenue traditionnelle véhicule deux valeurs, esthétique et morale. Elle aide à rendre celles qui la portent plus gracieuses et à adopter une attitude exemplaire. Bien que cette tunique soit admirée partout à travers le monde, aucun musée ne lui était jusqu’alors dédié. J’espère que le mien, le premier du genre, préservera cette facette de la culture vestimentaire vietnamienne, et la promouvra dans le monde", a partagé le designer.

L’áo dài, une longue histoire


Le musée de l’áo dài occupe la propre maison de campagne de l’artiste, à  Long Thuân, quartier de Long Phuoc, dans le 9e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.

Au musée de l’áo dài, les visiteurs ont l'occassion de découvrir la longue histoire de cette tunique traditionnelle vietnamienne.

On y découvre la longue histoire de l’áo dài, depuis sa création à nos jours, à travers les évolutions de la société. Délicate, raffinée et séduisante, l'áo dài permet aux Vietnamiennes de se démarquer des autres femmes du monde. Les visiteurs parcourent l’histoire du pays en suivant l’évolution de la fameuse tunique. Ils découvrent l’áo dài à quatre pans du XVIIe siècle, celle à cinq pans du XVIIe, ou encore celle de la dynastie des Nguyên (1802-1945), des rois et des membres de la famille royale. Le musée leur permet d’admirer des áo dài déjà portés par des personnalités de renom: l’héroïne Nguyên Thi Dinh, l’ancienne vice-présidente Nguyên Thi Binh, l’ancienne diplomate Tôn Nu Thi Ninh, et les "Artistes du Peuple" Trà Giang, Bach Tuyêt, Bay Nam, Kim Cuong… L’histoire de ces áo dài et de leurs propriétaires est aussi présentée.

"C’est la première fois que je viens ici. J’adore ce musée, qui raconte la fascinante histoire à travers les siècles de cette tenue symbole de la femme vietnamienne. C’est super!", partage Arnaud Cardillac, un touriste français. Sa femme Carole, qui a connu Si Hoàng dans les livres, précise: "Une amie vietnamienne m’a conseillé de venir ici pour mieux comprendre l’áo dài, une tenue bien connue en France et ailleurs dans le monde. Je suis venue avec mon mari et nous n’avons pas été déçus. Ce lieu nous aide aussi à mieux connaître  l’histoire du Vietnam".

Des áo dài exposés dans le musée.


En outre, le musée expose des œuvres artistiques (musique, poésie, photographies, peintures, sculpture, artisanat…) qui mettent en valeur la tenue. Les visiteurs pourront en savoir davantage sur la robe, sa confection, son tissage, ses broderies… exécutés à la main. "Ce n’est pas la première fois que je visite ce musée. Je l’adore. Pourquoi? La raison est simple. Il représente pour moi l’essence de la culture du Vietnam, et c’est tellement rare un tel espace de paix et de calme. D’autre part, ce musée nous permet de mieux comprendre l’importance de la femme au Vietnam", affirme Florent Chaudemanche, un visiteur français.  

En vous rendant à Hô Chi Minh-Ville, ne faites pas l’impasse sur ce musée spécial. Vous découvrirez un espace à couper le souffle et rencontrerez des guides hospitaliers qui seront très heureux de vous accompagner. Avec un peu de chance, vous rencontrerez Si Hoàng, un grand couturier vietnamien qui a dédié de nombreuses années à l’histoire de l’ao dài.

Adresse du musée de l’áo dài

• No206/19/30 de la maison-jardin Long Thuân, quartier de Long Phuoc,  9e  arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.

• À Hô Chi Minh-Ville, pour se rendre au musée de l'áo dài, le moyen de transport le plus simple est le bus numéro 88. Il stationne à côté du Parc du 23 Septembre, proche du restaurant McDonald’s de l’avenue Trân Hung Dao. Il faut descendre à la station Long Thuân (deux stations avant le terminus) car il y a moins de gens pour aller dans la direction inverse (de Saïgon au marché Long Phuoc). Ce bus est en service de 05h00 à 19h00. Il faut compter une heure pour l’aller, deux heures de visite et une heure pour le retour.


Texte et photos: Phuong Mai/CVN

 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc

Une année de succès pour Saigontourist 2018 a été une année pleine de réussite pour le voyagiste Saigontourist, avant tout grâce à ses nombreux programmes dont les résultats ont été au-delà des espérances.