21/06/2020 09:55
De nombreux objets et documents rares liés à l’histoire du journalisme sont exposés au Musée de la presse vietnamienne. Il a pour mission de préserver le patrimoine culturel illustrant les événements qui ont marqué le journalisme national.

Objets et documents remis au Musée de la presse vietnamienne.
Photo : Quê Anh/CVN 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a signé en 2017 la décision N°118 approuvant la création du Musée de la presse vietnamienne, placé sous la tutelle de l’Association des journalistes du Vietnam. 

Une valeur historique inestimable

Le musée a été inauguré le 19 juin 2020 dans la rue Duong Dinh Nghê, arrondissement de Câu Giây, à Hanoï, à l’occasion du 95e anniversaire de la Journée de la presse révolutionnaire du Vietnam (21 juin 1925). Il assume la tâche de collecter, d’examiner et d’estimer la valeur des patrimoines culturels retraçant la fondation et le parcours de la presse révolutionnaire vietnamienne.

Suite à l’approbation du projet de création du Musée de la presse vietnamienne par le gouvernement en 2014, l’Association des journalistes du Vietnam a lancé une grande campagne de collecte d’objets dans l’ensemble du pays. Le musée a organisé des cérémonies de réception d’objets confiés par de nombreux organes de presse, journalistes en activité ou non et leurs familles, de tout le pays. Il s’agissait entre autres de clichés pris pendant la guerre contre les Américains (1954-1975), d’anciens appareils photo et ordinateurs.

"Ces objets sont très précieux, non seulement pour les donateurs mais aussi pour le patrimoine commun de la presse vietnamienne. Ils nécessitent d’être préservés avec soin. Le musée a reçu le soutien enthousiaste des journalistes et organes de presse du pays. Depuis 2017, nous avons collecté plus de 20.000 artefacts", a partagé Trân Thi Kim Hoa, directrice du Musée de la presse vietnamienne. Grâce au musée, l’âme de ces objets est préservée et exposée à la vue de tous, et chaque film, journal, photo ou artefact lié au journalisme et aux journalistes se voit à jamais attribuer une valeur historique inestimable et irremplaçable.

Témoignage du métier

"Malgré une capacité limitée, nous continuons d’encourager la collecte de documents, artefacts, photos et autres articles qui revêtent une grande signification pour les activités journalistiques du Vietnam lors de la période historique dont nous souhaitons témoigner. Espérons que le musée donnera une nouvelle vie aux objets sommeillant dans les archives afin qu’ils accomplissent leur devoir de témoigner du métier de journaliste et de la lutte du peuple et des soldats vietnamiens pour la survie, l’édification de la nation et la défense de la Patrie", s’est exprimé le journaliste Trân Ba Lan, ancien doyen de la Faculté de presse de l’Académie de journalisme et de communication.  

Musée de la presse vietnamienne à Hanoï. Photo : Quê Anh/CVN

Ces artefacts sont dispersés un peu partout dans le pays et à l’étranger. Certains ont même disparu. "J’ai fait don de 15 livres de théâtre au Musée de la presse vietnamienne. Plusieurs ont été oubliés ou ont disparu depuis des dizaines d’années. Le musée permettra de les préserver et de les promouvoir", a partagé l’écrivain et journaliste Ngô Thao, ancien directeur de la Maison d’édition du théâtre.

Parmi les nombreux objets exposés, on peut admirer l’enregistreur Marantz, les caméscopes Panasonic M9000 utilisés en 1992 et Panasonic AJ D200 ainsi que le moniteur Sony utilisé au studio de la Radio- Télévision de Bac Giang de 1992 à 2012. "J’ai remis au musée de nombreux souvenirs attachés à diverses périodes de mon métier. Quand les journalistes s’y rendront, ils pourront revivre les moments historiques auxquels ils ont contribué", a confié le journaliste Hà Dang, ancien rédacteur en chef du journal Nhân Dân (Le Peuple) et de la revue Công San (Communisme).
 
Mai Huong/CVN


Les objets marquants de l’histoire de la VNA

L’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) a confié le 4 juin certains artefacts et photos historiques uniques au Musée de la presse vietnamienne.

"La VNA s’est toujours efforcée de collecter les artefacts et de rencontrer les témoins de l’histoire afin d’enregistrer leurs récits, enrichir l’information et consigner les sources des photos et objets liés aux moments historiques de la presse révolutionnaire vietnamienne ainsi qu’à ceux de la VNA. Elle est prête à partager ces précieux témoignages du passé pour qu’ils soient exposés et présentés au public dans le pays et à l’étranger", a souligné Lê Quôc Minh, directeur général adjoint de la VNA et président de l’Union des journalistes de la VNA.

"Dans les temps à venir, outre les documents et objets anciens, le musée présentera également des outils et produits médiatiques modernes. Ces derniers seront typiques de la presse à l’ère du numérique. La VNA compte ainsi contribuer à créer des contenus informatifs et créatifs, une première dans la presse vietnamienne", a-t-il espéré. La VNA a aussi fait don de 14 précieux artefacts sélectionnés parmi des milliers de photographies et d’objets.
 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.