11/08/2018 19:44
Dix ans depuis le lancement des méthodes de maraîchage biologique, la coopérative Hoà Binh dispose de plus de 40 ha de culture "verte", lui permettant ainsi de fournir chaque mois plus de 20 tonnes de légumes sains au marché hanoïen.

>>Hausse de la superficie de la culture maraîchère labélisée
>>Quand maraîchage rime avec tourisme à Dà Nang
>>Thanh Xuân, un modèle de culture bio à développer

Modèle de culture maraîchère propre au sein de la coopérative Hoà Binh, quartier de Yên Nghia, arrondissement de Hà Dông, à Hanoï. 


Une journée estivale. Cadres du secteur agricole vietnamien ainsi qu'experts venant de la France et des Pays-Bas visitent les parcelles appliquant les méthodes de culture maraîchère bio au sein de la coopérative Hoà Binh, implantée dans le quartier de Yên Nghia, arrondissement de Hà Dông, à Hanoï. La visite entre dans le cadre d’une formation organisée par le Centre de recherche et de développement du système agricole relevant de l’Académie des sciences agricoles du Vietnam.


Ici, la verdure est partout. "Le mot d’ordre est +respect+. Le respect de l’environnement, des normes VietGAP (bonnes pratiques agricoles vietnamiennes), de la qualité et du consommateur est systématiquement prôné par ce maraîchage exemplaire", a expliqué Trinh Van Vinh, président de la coopérative Hoà Binh.

 

Une rencontre entre le directeur de l’exploitation, Trinh Van Vinh, et cadres du secteur agricole vietnamien, experts hollandais et français.


La coopérative Hoà Binh dispose maintenant de plus de 40 ha de cultures, permettant de fournir chaque mois plus de 20 tonnes de légumes propres au marché de la capitale. Ici, le processus de culture suit des règles très strictes. "Les paysans respectent les principes nécessaires à l’objectif de qualité, c’est le processus de culture qu’ils appliquaient auparavant dans leur exploitation et qu’ils géraient en respectant les normes VietGAP. Dans les faits, les principes, les procédés de culture, de récolte et d’après-récolte énoncés par ces normes sont scrupuleusement réalisés", a affirmé Trinh Van Vinh.

Un projet né depuis dix ans

En 2008, la ville de Hà Dông (de l'ancienne province de Hà Tây, voisine de Hanoï), actuellement arrondissement de Hanoï, a décidé d’investir dans la culture maraîchère bio. Et la coopérative Hoà Binh a été choisie comme agent économique expérimental.

Ainsi, le projet de production des légumes bio a commencé avec l'assistance technique et scientifique de l’Institut de l’environnement agricole du Vietnam. Des 
systèmes d'irrigation "propres" ont été très vite installés afin de lancer les transformations majeures de l’exploitation.

"Environ 300 familles de paysans ont pu suivre les formations proposées qui leur ont permis de bien comprendre le processus de production des légumes satisfaisant les normes VietGAP", a détaillé Trinh Van Vinh. Et d’ajouter que "Hà Dông a accordé près de 5 milliards de dôngs à la coopérative afin d’installer les systèmes d’irrigation".
 

Les cadres du secteur agricole étudient le modèle de culture des légumes propres répondant aux normes VietGAP de la coopérative Hoà Binh.


La coopérative Hoà Binh a également mis sur pied un groupe spécialement dédié au contrôle des règles. Bien plus, un système de contrôles croisés a été appliqué entre les familles se lançant dans le modèle de maraîchage propre.

"Nous voulons que toutes les cultures soient considérées comme propres en respectant totalement les critères des VietGAP", a expliqué Lê Duc Trung, un paysan du quartier de Yên Nghia, faisant partie du projet depuis ses débuts. Selon lui, la production lui a permis de réduire ses coûts de fonctionnement de manière appréciable tandis que ses revenus ont nettement augmenté. "Dans le passé, nous avons dû dépenser chaque année environ 10 millions de dôngs pour les insecticides. Grâce à la participation à ce projet de culture, les dépenses ont été nettement réduites. Nous avons enregistré une plus-value nette annuelle de quelque 80 millions de dôngs grâce à la culture de 2 sào - équivalent à un peu près de 720 m² - de légumes de toutes sortes". Une somme significative qui a permis à sa famille de mener un train de vie aisé.

 

Selon les experts, Hoà Binh est un excellent modèle de culture et il faut le généraliser.


Fidéliser la clientèle

Pour Hoàng Thi Thu Huyên, travaillant au Centre de recherche et de développement du système agricole, "la visite à cette coopérative nous a beaucoup aidés à perfectionner nos connaissances concernant la chaîne de valeur des produits agricoles. Je trouve que Hoà Binh est un excellent modèle de culture et je pense qu’il faut le généraliser".

Selon 
Even Brice, expert français du Centre international d'agriculture tropicale (CIAT), depuis quelques années, il y a une très forte demande de produits propres au Vietnam comme dans le reste du monde. "La coopérative Hoà Binh répond à ces attentes en proposant des légumes adaptés. C’est un mode de production intéressant pour les consommateurs urbains qui souhaitent s’alimenter de manière plus saine", a-t-il déclaré.

La coopérative fournit essentiellement ses produits aux magasins Biggreen, spécialisés dans la vente au détail de légumes bio à Hanoï, et aux écoles maternelles implantées dans l’arrondissement de Hà Dông.

"Nous nous efforçons de maintenir les prix de vente à un niveau raisonnable pour fidéliser la clientèle. Pour cette année, Hoà Binh prévoit déjà d’élargir la superficie de culture pour honorer ses commandes", a déclaré son président Trinh Van Vinh.

Il a aussi exprimé son souhait d’améliorer la distribution des produits en établissant des liens avec les supermarchés et les chaînes de magasins de grande envergure afin de vendre 100% de la production de la coopérative. De la même façon, il a formulé le vœu de se lier avec les coopératives similaires dans le district de Môc Châu de la province montagneuse de Son La (Nord).
 

Texte et photos : Phuong Mai/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.