19/09/2016 11:11
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a récemment approuvé deux projets selon lesquels le gouvernement financera la formation de milliers de talents artistiques au Vietnam et à l’étranger.

>>L’Opéra de Hanoï accueillera plus fréquemment de grandes pièces
 

Le Vietnam programme la formation des talents artistiques à l'étranger.
Photo : Thanh Tùng/VNA/CVN


Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sera chargé de la mise en place du Projet de formation des talents artistiques pour la période 2016-2025 et ses orientations pour 2030 et du Projet de formation du personnel artistique à l’étranger à l’horizon 2030. Une première pour le secteur artistique national.

Le premier nommé concernera les beaux-arts, le cinéma, la production littéraire, la danse, le cirque et le théâtre. Et chaque année, ce sont quelque 355 étudiants qui en profiteront. Ces derniers suivront également des stages, participeront à des compétitions, expositions et ateliers à l’étranger.

Le Projet de formation du personnel artistique à l’étranger concernera les mêmes spécialités, le cirque se substituant à la musique. Les bénéficiaires seront des étudiants, mais aussi des enseignants, artistes et également d’anciens étudiants formés à l’étranger. Au total, 930 personnes suivront une formation dans différents pays comme la Russie, la Chine, la France, l’Allemagne, l’Australie, le Canada, le Japon et la République de Corée.

Une initiative saluée

L’Artiste du Peuple Ngô Van Thành, ancien directeur de l’Académie de la musique du Vietnam, s’est réjoui de l’approbation de ces deux projets. En effet, aujourd’hui, la plupart de ses élèves doivent financer eux-mêmes leur inscription aux concours de musique internationaux, où plusieurs ont brillé, attirant par là-même l’attention sur le pays.

Autre cas avec le réalisateur Phan Dang Di, qui doit se débrouiller seul pour pouvoir assister aux festivals de films prestigieux comme le Festival de Cannes (France) ou le Festival de Berlin (Allemagne). Dans ce contexte, la mise en place de ce projet ne peut être que très bien accueillie par le milieu artistique du pays.

Cependant, le réalisateur Phan Dang Di ne cache pas son inquiétude quant au choix clair et équitable des bénéficiaires de ce projet. Pour éviter toute forme de favoritisme, il suggère d’inviter des experts étrangers pour évaluer et choisir les candidats. Par ailleurs, il souligne la nécessité de mobiliser les enseignants vietnamiens qui travaillent dans les établissements étrangers à assurer les cours dans le pays. «Il faut soutenir les talents en devenir. Dans le cinéma par exemple, le premier film joue un rôle très important pour un réalisateur. Il est nécessaire de créer un fonds pour aider les jeunes réalisateurs», insiste Phan Dang Di.

 

Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Ho Chi Minh-Ville parmi les 10 meilleures destinations asiatiques de 2018 Selon une évaluation récente de Lonely Planet, le premier éditeur de guides de voyage au monde, Hô Chi Minh-Ville est classée 3e dans la liste des meilleures destinations d'Asie à visiter en 2018 (Best in Asia), derrière Busan en République de Corée et l’Ouzbékistan.