23/03/2018 16:05
Un tribunal sud-coréen a émis jeudi 22 mars un mandat d'arrêt contre l'ancien président sud-coréen Lee Myung-bak, accusé de corruption.
>>Le président sud-coréen rencontre le ministre chinois des AE
>>Le président sud-coréen Lee Myung-Bak en visite en Chine

L'ancien président sud-coréen Lee Myung-bak. Photo : Xinhua/VNACVN
Le tribunal du district central de Séoul a décidé de placer M. Lee, qui a occupé la fonction de président de 2008 à 2013, en détention, alors que ce dernier nie presque toutes les accusations portées contre lui, même les faits révélés par une enquête.

M. Lee a publié un message sur des médias sociaux quand la décision de son arrestation a été annoncée, déclarant en assumer toutes les responsabités, bien qu'il ait essayé de faire de son mieux pendant son mandat présidentiel.

M. Lee a été convoqué la semaine dernière pour subir un interrogatoire, et le bureau du procureur du district central de Séoul a demandé lundi 19 mars un mandat d'arrêt contre lui, énumérant de nombreuses charges, dont pot de vin, malversation, évasion fiscale et création d'une caisse noire. L'ancien président a refusé de se présenter devant le tribunal, affirmant avoir déjà clarifié sa position devant les procureurs.

Le tribunal a pris la décision de le placer en détention en examinant des preuves écrites et les témoignages remis par les procureurs. M. Lee a attendu la décision du tribunal chez lui dans le centre de Séoul. Les enquêteurs l'enverront bientôt dans un centre de détention dans le sud de Séoul.

Environ un an avant cette arrestation, l'ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-hye, qui a succédé à M. Lee, était arrêtée en mars 2017 après avoir été destituée suite à un scandale impliquant sa grande amie Choi Soon-sil.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.