30/08/2017 10:58
Au moins cinq personnes ont été tuées et huit autres blessées dans un attentat-suicide mardi matin 29 août près d'une agence bancaire dans une rue commerçante du centre de Kaboul, qui a été revendiqué par les talibans afghans.

>>Explosion près de l'ambassade des États-Unis à Kaboul : un mort et huit blessés
 

Lieu d'un attentat-suicide qui s'est produit le 29 août dans une rue commerçante du centre de Kaboul.
Photo : AFP/VNA/CVN


C'est la dernière en date d'une série d'attaques meurtrières dans la capitale afghane. Il y a trois mois, un attentat dévastateur au camion piégé avait frappé le quartier diplomatique de Kaboul, faisant environ 150 morts et 400 blessés, pour la plupart des civils.

L'explosion de mardi 29 août a été provoquée par un kamikaze vers 10h00 heure locale (05h30 GMT) à l'extérieur d'une filiale de la banque privée Kaboul Bank à proximité de la place Massoud, a déclaré à l'AFP, Najib Danish, un porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur.

"Le dernier bilan de l'attaque terroriste d'aujourd'hui fait état de cinq personnes tuées, dont un garde, et de huit civils blessés", a-t-il précisé.

La déflagration s'est produite à un moment où de nombreuses personnes étaient censées se rendre à la banque pour y chercher leur salaire avant la grande fête musulmane de l'Aïd al-Adha ce week-end. Les rémunérations des membres des forces de sécurité et des employés du gouvernement transitent en général par la Kaboul Bank.

La rue concernée est une artère très fréquentée qui mène jusqu'à la place Massoud près de l'ambassade des États-Unis, dans le quartier diplomatique. Le site était jonché de débris de verre et de métal et de taches de sang, a constaté l'AFP.

"J'étais au volant quand j'ai entendu un grand boum. L'explosion était si forte qu'elle a brisé les vitres de ma voiture. J'ai vu des gens qui hurlaient et pleuraient près de la banque", a déclaré un témoin à l'AFP.

Les talibans ont revendiqué l'attentat via le compte Twitter de leur porte-parole. Les insurgés ont mené ces derniers temps une série d'attaques à la faveur de la saison estivale qui voit habituellement un regain de violences.

Il survient en outre quelques jours après que le président américain Donald Trump a ouvert la voie au déploiement de milliers de soldats américains supplémentaires en Afghanistan, une décision saluée par les autorités afghanes.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville