27/03/2019 17:52
À l’âge de 30 ans, Lê Dinh Hiêu, président de l’Institut G.A.P et fondateur du projet d’enseignement gratuit de l’anglais et de l’informatique pour les sourds, n’a qu’un désir: faire tout ce qu’il peut pour aider les sourds et les malentendants à s’intégrer à la société.
>>Une personne sur six souffre de déficience auditive dans le monde
>>Soins médicaux gratuits en faveur des malentendants de provinces du Centre

Lê Dinh Hiêu, le jeune saïgonnais qui contribue considérablement à aider des sourds de s'intégrer à la société. Photo: Lê Hiêu/CVN

Lê Dinh Hiêu est née dans une famille dont les deux parents sont fonctionnaires. Quand Hiêu était au collège, sa mère fut atteinte de surdité. Il a donc commencé à apprendre la langue des signes et à participer au club des sourds de Hô Chi Minh-Ville, dans le but d’obtenir des connaissances pour aider sa mère.

À la sortie du lycée, Dinh Hiêu a reçu la bourse de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Après quatre années universitaires, il était le premier Vietnamien diplômé en économie à travailler pour le groupe financier ING. "Comment aider les sourds à surmonter leurs difficultés?" restait une question ancrée dans la tête de ce jeune. De ce fait, en 2011, Dinh Hiêu a décidé de retourner au Vietnam afin de réaliser ses projets dans le secteur de la formation.

En 2012, il fonde l’institut de formation des savoir-faire G.A.P. Après trois ans, le nombre d’élèves de l’institut est passé de 11 à 8.500 jeunes. En 2017 et 2018, celui-ci a été choisi pour être partenaire du projet de recherche des jeunes talents (Talent Generation), par le Centre UNESCO pour la culture, l’éducation et la formation (UNESCO CEP).

Anglais et informatique pour les sourds

Ayant une mère sourde, Lê Dinh Hiêu comprend mieux que quiconque les contraintes affectant les sourds et les malentendants dans leur quotidien. Il a créé le projet Hear.Us.Now pour enseigner l’anglais et l’informatique pour les jeunes sourds et malentendants.

Les élèves sourds dans une classe de l'anglais. Photo: Lê Hiêu/CVN

Dans le cadre de ce programme de formation, Lê Dinh Hiêu a pris de nombreuses initiatives originales pour varier les sources d’informations disponibles en faveur de ces derniers. En parallèle, il leur donne des cours en langue des signes.

À présent, Dinh Hiêu redouble d’efforts pour chercher des organisations capables de fournir des méthodes d’examen permettant aux jeunes sourds d’obtenir des certificats d’aptitude "normaux" en anglais et en informatique.

Chaque année, son projet peut fournir 100 à 200 bourses aux sourds et malentendants. Pour ses contributions, Dinh Hiêu s’est vu décerner 150 millions de dôngs par le Centre de soutien et de développement de la communauté (Lin Center) afin de produire des vidéos d’enseignement de l’anglais pour les sourds.

"Notre pays compte 3 millions de sourds-muets mais notre centre ne donne que 200 bourses. Ce chiffre est très modeste par rapport au nombre de personnes dans le besoin".

Thu Hà Ngô/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.