30/03/2020 19:07
Depuis deux ans, Trân Van Cuong collecte les déchets au large de la mer de Thuân An (district de Phu Vang, province de Thua Thiên-Huê au Centre) sur son bateau de pêche de plus de 1.000 CV.
>>4e dialogue sur l’océan: "Coopération internationale pour combattre la pollution plastique en Mer Orientale"
>>La gestion des déchets plastiques marins en discussion

Trân Van Cuong et sa collecte de déchets plastiques.
Photo : H. Thuong/CVN

Né en 1991, Trân Van Cuong est actuellement secrétaire de l’organisation de la jeunesse communiste Hô Chi Minh du quartier résidentiel de Tân Binh, chef-lieu de Thuân An, district de Phu Vang.

Grâce à ses activités bénévoles de protection de l’environnement marin, il a reçu le prix Luong Dinh Cua honorant les jeunes ruraux qui contribuent efficacement au développement du secteur et à la construction de la Nouvelle ruralité.

La mer "meurt" à cause des ordures

D’après Trân Van Cuong, une partie des pêcheurs et des touristes jettent quotidiennement des déchets plastiques, des bouteilles et des canettes dans l'océan. "Si l’on continue à jeter les déchets plastiques, les mers et les océans ne seront plus qu’un tas d’ordures. Par conséquent, la vie marine s’éteindra faute de pouvoir se nourrir" a expliqué Trân Van Cuong.

Selon lui, les pêcheurs seraient les premières victimes de la pollution marine. "Chaque fois que je vois des canettes, des bouteilles ou des emballages flottés, je les ramasse et je les ramène sur le littoral pour les traiter", a-t-il ajouté.

Trân Van Cuong part en mer environ six mois par an pour pêcher au large de la Mer Orientale. En moyenne, il fait quatre à cinq sorties par mois, dont les plus longues durent deux semaines ou plus, dans les zones de pêche de Hoàng Sa (Paracel).

À son retour, son bateau de pêche est rempli de déchets en tout genre. Ensuite, il les trie pour les traiter ou les recycler. Grâce à sa collecte, il gagne environ 300.000 dôngs payés par les établissements de recyclage. Une somme que Trân Van Cuong reverse à l’organisation de la jeunesse communiste Hô Chi Minh du quartier résidentiel de Tân Binh pour aider les enfants pauvres.

"L'argent collecté par le nettoyage en mer est une maigre contribution, mais il apporte beaucoup de joie à ces enfants défavorisés. Cette action rend la mer plus propre, tout en collectant des fonds pour les activités bénévoles de l’Union communiste Hô Chi Minh du quartier résidentiel de Tân Binh" a-t-il affirmé.

Cuong souhaite inciter le ramassage des déchets en mer aux autres bateaux de pêche dans la province de Thua Thiên-Huê et à l’ensemble des localités du pays. 

"J’aimerais que chaque bateau de pêche possède au moins une poubelle afin de récupérer les sacs en plastique et éviter de jeter les ordures directement dans la mer. C'est également un moyen de nettoyer efficacement le milieu marin et le littoral, au lieu d’effectuer des activités de nettoyage hebdomadaire des plages comme celles d’aujourd’hui", a confié Trân Van Cuong.

La pollution plastique nuit à nos océans et nos mers.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon Lê Hoành Thành, secrétaire de l’organisation de la jeunesse communiste Hô Chi Minh du chef-lieu de Thuân An, la collecte des déchets plastiques de Trân Van Cuong est très utile.

Grâce à cette initiative, de nombreux pêcheurs ont pris conscience de la protection de l’écosystème marin. "À l’avenir, l’organisation communiste Hô Chi Minh du chef-lieu de Thuân An organisera le recyclage et l'utilisation des vieux filets pour les transformer en sac poubelle, avant de les distribuer gratuitement aux pêcheurs", a déclaré Lê Hoành Thành.

Les déchets dans les océans constituent l'un des problèmes environnementaux les plus graves à l'échelle mondiale. Parmi les 20 pays étudiés, le volume de déchets plastiques en mer au Vietnam varie entre 0,2 à 0,7 million de tonnes/an, soit 6% de la quantité mondiale. Le pays occupe le 4e rang du classement avec plus de 20 autres pays.

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).