19/02/2020 22:36
Passionné de bambou, le jeune ingénieur Truong Van Hùng a créé des lampes tant extraordinaires que modernes, respectueuses de l'environnement et destinées à l'exportation.
>>Un village montagnard et ses bambous géants à Quang Nam
>>Le bambou et l’énergie solaire en faveur d’un tourisme durable

Truong Van Hùng présente ses lampes en bambou.
Photo : Vu Tho/CVN

Truong Van Hùng, professeur à l'École secondaire de technique et de technologie Vietnam - République de Corée, a inventé une machine capable de sculpter et transformer des morceaux de bambou en abat-jours. Un article est produit en seulement dix minutes.

Grâce à l’esthétique des lampes, le projet attire les investisseurs pour une production commerciale. À l'heure actuelle, de nombreux clients vietnamiens en commandent pour décorer leurs maisons, restaurants, cafés ou boutiques.

"Mon objectif est non seulement de répondre aux besoins domestiques mais aussi d'exporter vers les marchés européen et américain", confie Truong Van Hùng.

En plus d’innover avec sa technique de production particulière, ce jeune ingénieur de 32 ans a décidé de ne pas traiter le bambou chimiquement par soucis de l’environnement.

On peut dire que le bambou est l’arbre le plus représentatif du Vietnam. Cette plante de la famille des roseaux est omniprésente tant dans la nature, la littérature, les arts que dans les maisons. Le bambou est également utilisé comme matériaux de construction et de décor. Ses produits sont grandement appréciés des consommateurs vietnamiens comme étrangers, partage-t-il.
 
Truong Van Hùng avec sa machine capable de sculpter et transformer des morceaux de bambou en abat-jours.
Photo : Vu Tho/CVN

Truong Van Hùng est né dans le village de Yên Hoa, commune de Hung Thinh, dans la province de Nghê An (Centre). Il s’est aperçu que la valeur des produits en rotin dépendait trop du savoir-faire des artisans, alors que les revenus tirés de ce métier sont faibles, c’est pourquoi les villages d'artisanat disparaissent. Tandis que la demande en articles en bambou est croissante sur le marché international comme l'Europe ou l'Amérique, la plupart des établissements de production au Vietnam ne peuvent encore répondre à l’ampleur des commandes étrangères.

"Concernant les articles en bambou, il s’agit selon moi d’une faiblesse du commerce vietnamien. Pourquoi n’applique-t-on pas des technologies plus avancées et modernes pour créer de beaux produits et rehausser leur valeur ajoutée ? C’est la raison pour laquelle j'ai commencé à faire des recherches, explorer et fabriquer une machine pour produire des lampes en bambou destinées à l’exportation", explique Truong Van Hùng.

Grâce à cet outil, le prix des lampes en bambou est inférieur à celui des produits ordinaires du marché vietnamien. On peut alors en produire en masse avec de nouveaux modèles adaptés aux besoins de la clientèle tout en améliorant l’esthétique.

Le projet de Truong Van Hùng a alors remporté un premier succès. Selon lui, l’usage de cette technique moderne contribue à un changement dans la fabrication de produits en bambou au Vietnam.

"Faire carrière et créer son entreprise est le rêve de beaucoup de jeunes. Avec mes aspirations, je veux aussi apporter quelque chose de nouveau tant pour moi, ma famille que pour la société", conclut Truong Van Hùng. Il encourage les jeunes à faire fortune grâce aux métiers artisanaux, notamment en produisant des articles en bambou car plusieurs entreprises empochent des millions d’USD par an grâce à l’exportation de ces produits.

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !