01/09/2021 21:16
Les anciennes maisons, les anciennes maisons de culte, les temples ou encore les maisons communales ont été recréés avec minutie et exactitude dans des maquettes miniatures réalisées par Truong Van Bô, un jeune hanoïen de 23 ans.

>>Insuffler une âme aux objets abandonnés
>>L'AFP salue les plats miniatures d’une jeune Vietnamienne
 

Truong Van Bô fait une ancienne maison.
Photo : VNN/CVN

Un jour de juillet dernier, une forte pluie tombait alors que Truong Van Bô, habitant du district de Thuong Tin (en banlieue de Hanoï), achevait la dernière étape de la maquette miniature d’une ancienne maison de culte du delta du fleuve Rouge. Le jeune homme emporta alors à la hâte chaque morceau de ce modèle sur le porche de sa maison pour le protéger de la pluie. Ayant connu plusieurs fois la pluie, certains de ses modèles furent fortement endommagés et le jeune homme dut recommencer de zéro.

Le soir même, ses parents décidèrent de construire un toit sur le lieu vacant où travaillait Bô, afin que celui-ci évite le soleil et la pluie, et qu'il n'ait pas à travailler dur pour nettoyer et déplacer les maquettes nouvellement construites.

Une passion dès l’enfance

Le talent de Bô a commencé à se manifester très précocement, en 2e année à l’école primaire (ou CE1). À cette époque, le petit ramenait souvent des objets de forme étrange à la maison. Il avait aussi l’habitude de ramasser du sable et de le mélanger avec du ciment pour déjà réaliser des petites maisons. Pour apprendre à construire ses maisons en miniature, le garçon se rendait devant chantiers dans son village et restait assis là pendant de nombreuses heures à les observer.

Le petit Bô voulut construire la Pagode Môt Côt (Pagode au pilier unique) après l'avoir vu à la télévision. Pour ce faire, il dépensa 10.000 dôngs pour acheter plus de deux kilos de ciment et ramassa de vieux fils d'acier pour faire des colonnes. Il y travailla tous les jours avec acharnement. Les colonnes de l’ouvrage furent créées à partir du ciment, le toit et le mur à partir de carton.
 

Des maquettes miniatures de Truong Van Bô sur les anciennes architectures du Nord.
Photo : TH/CVN


"Bien que je ne sois pas allé voir directement la Pagode Môt Côt, l’architecture de cet ouvrage s'est imprimée dans mon esprit à travers la télévision, même lorsque je dormais", se souvient-il.

Le père du petit Bô remarqua la passion de son fils et eut peur qu’elle n’affecte négativement ses études. Il décida alors de détruire les maquettes que Bô !

"Chaque fois que mon père cassait mes ouvrages, j'avais le temps d’examiner ce qui devait être amélioré…  pour la prochaine fois", partage Bô, un petit sourire au coin.

Bientôt, son père dut reconnaître son impuissance face à la passion de son fils. Rapidement, il fut même fier de constater que les maquettes ressemblaient de mieux en mieux aux ouvrages grandeur nature !

Pour montrer à son père que son activité de petit créateur n'affectait pas ses études, le petit Bô obtint le satisfecit de bon élève à la fin de 2e année de l’école primaire.    

Ainsi, Truong Van Bô avait deux vies : écolier et "miniaturiste". Quand il était fatigué d’étudier, il se plongeait avec passion dans la construction de ses petites maquettes. Puis, avec le temps, tout en perfectionnant sa technique, il décida de se spécialiser dans la reproduction d’ouvrages anciens, tombés dans l’oubli.

Ses études en génie mécanique à l’Université Thuy Loi lui permirent de s’améliorer en dessin, d’apprendre à construire des phototypes et d’en apprendre davantage sur les matériaux, autant de compétences qu’il sut mettre à profit dans le développement de sa passion.

Le jeune homme voit sa passion comme un art et il n’est pas certain que l’on puisse voire ses œuvres dans les boutiques de souvenir de Hanoï : "La valeur perdra progressivement si elle est convertie à la commercialisation", juge-t-il.
 

Quê Anh/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Le vice-PM Vu Duc Dam préside une réunion sur le redémarrage du tourisme Dans l'après-midi du 21 octobre, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a présidé une réunion en ligne avec plusieurs ministères et Comités populaires locaux sur le plan d'accueil de touristes étrangers dans la nouvelle situation.