20/02/2020 11:26
Fondateur et directeur de l’Association Hue Help, Graham Buckley est connu en tant qu’animateur volontaire de cours de nage pour enfants et enseignants des écoles primaires de la province de Thua Thiên-Huê. Grâce à lui, des milliers d’enseignants et élèves d’écoles primaires de Thua Thien Huê ont pu apprendre à nager et acquérir les gestes de premiers secours en cas de noyade.
 >>Lac, rivière et mer: attention aux noyades!
>>Noyades: renforcer l'apprentissage de la nage à l'école

Grâce à Graham, des milliers d’enseignants et élèves d’écoles primaires de Thua Thien Huê ont pu apprendre à nager et acquérir les gestes de premiers secours en cas de noyade.
Photo : GB/CVN


Souriant, ouvert et sympathique, Graham Buckley impressionne tous ceux qui sont en contact direct avec le jeune homme britannique. Ces derniers temps, il a souvent été présent dans différentes écoles primaires de Huê afin d’animer les formations sur la prévention de la noyade.

Cinq cents enseignants d’écoles primaires ont bénéficié du projet de l’Association Hue Help, qui  vise à leur faire acquérir les compétences de natation et de sauvetage. Ces enseignants ont à leur tour formé plus de 11.000 élèves en natation et prévention de la noyade. Grâce à Hue Help, au moins 11.000 enfants Vietnamiens savent désormais nager!

Chaque jour, environ 9 enfants Vietnamiens se noient, soit au moins 2.000 par an. Un record en Asie du Sud-Est. Le projet de Graham, en activité depuis 2011,  a donc sauvé de nombreuses vies.

L’été dernier, le projet de Hue Help, en collaboration avec celui sur le changement climatique de l’Agence de coopération pour le développement de Luxembourg, a formé 1.200 écoliers et 30 enseignants de 10 écoles primaires des districts de Quang Dien, Phu Vang et Phu Lôc. Ce projet va ensuite être déployé dans d’autres localités de Thua Thiên-Huê.

Le projet de Hue Help, réalisé principalement dans  rivières et étangs, ne coûte pas cher et convient à toutes les régions rurales du pays. "Hue Help veut multiplier ce modèle pour que les écoles puissent organiser elles-mêmes des cours de formation. Les chiffres de 500 enseignants et 11.000 enfants formés sont assez importants mais en comparaison avec le nombre d’enfants au Vietnam, c’est bien modeste. J’espère que dans l’avenir, ce modèle sera multiplié et que de nombreux élèves pourront apprendre à nager", dit Graham.

Des projets ciblent
des enfants en difficulté 


Un cours de nage pour enfants de Hue Help.
Photo : HueHelp/CVN


Les projets de Graham Buckley et Hue Help reçoivent le soutien enthousiaste des autorités de Thua Thiên-Huê et des organismes compétents.

Vo Dinh Anh Tuân, secrétaire général et directeur du Bureau de l’Union des associations d’amitié de Thua Thiên-Huê, connaît Graham depuis 2007. Selon lui, c’est "un homme aimable, jovial, enthousiaste et qui adore Huê. Il est dévoué dans son travail. Ses projets ciblent les enfants en difficulté, les orphelins".  

En 2006, Graham est arrivé à Huê pour la première fois en tant qu’enseignant d’anglais volontaire pour les enfants au Centre philanthropique de la province de Thua Thiên-Huê. En constatant la pénurie en aliments des enfants, Graham Buckley et certains de ses amis ont collecté des fonds pour les soutenir.

C’était aussi la période où il a eu l’idée de créer Hue Help ; peu de temps après, l’association a été fondée. Entre 2007 et 2016, Graham faisait des études universitaires, puis ensuite a travaillé au Royaume-Uni. Il est revenu tous les ans à Huê pour épauler Hue Help. Fin 2016, Graham a décidé de s’installer définitivement à Huê pour se concentrer dans ses activités philanthropiques.

"Dès mon arrivée à Huê, j’ai eu de la chance de rencontrer des amis. J’ai même vécu avec une famille locale dont les parents me considéraient comme leur propre enfant, ce qui me touchait beaucoup", raconte Graham.

Au début, le jeune homme n’avait pas l’intention de s’installer définitivement à Huê. "Mais plus j’y vivais, plus je m’imprégnais de la vie locale. Maintenant, quand je suis loin, la ville me manque. Quand j’y retourne, j’ai l’impression de rentrer à la maison. J’aime bien tous les aspects de cette ville impériale: rythme de vie, histoire, culture, nature et paysages, nourriture", confie-t-il.

Graham considère Huê comme le "paradis des végétariens". Il a rencontré ailleurs dans le pays bien des difficultés pour suivre sa diète. Mais à Huê, dans n’importe quel restaurant, il peut commander des plats végétariens. "C’est rarissime en comparaison avec la plupart des endroits dans le monde", dit-il.

L’attachement à Huê lui a donné l’opportunité de rencontrer sa femme, Hoàng Thi Liêu, une Vietnamienne  originaire de Hanoi mais amoureuse de Huê. "Nous aimons Huê et avions choisi d’y vivre avant de nous connaître", confie la jeune mère. Le couple vient d’accueillir son premier enfant.   

Choisissant de vivre à Huê, Graham continue son projet d’apprentissage de la nage en faveur des enfants de l’ancienne ville impériale, mais aussi de Hanoi et d’autres localités du pays.

L’association Hue Help continue ses activités dans l’éducation, toujours orientées vers les enfants en difficulté et orphelins. "Seule l’éducation peut aider les enfants à avoir un avenir sûr", conclut-il.   
 
Hoàng Hoa/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le carnaval de Ha Long aura lieu en septembre si le COVID-19 est sous contrôle Le carnaval de Ha Long et la Semaine du tourisme Ha Long - Quang Ninh 2020 seront organisés à l’occasion de la Fête nationale du Vietnam (2 septembre) si l’épidémie de COVID-19 est sous contrôle, a annoncé le Comité populaire de la province de Quang Ninh (Nord).