22/06/2022 16:39
À 28 ans, le Belge Pim Gilles Felix Pluut est célèbre sur les réseaux sociaux vietnamiens pour son physique attrayant, sa personnalité pleine d'humour et sa capacité à parler couramment vietnamien. En plus de son amour de la culture vietnamienne, Pim est tombé sous le charme de sa professeure vietnamienne.
>>Au Vietnam, une Belge donne une autre vie aux sandales perdues
>>Un Palestinien amoureux du Vietnam
>>Will Phap : Vietnam, mon coup de cœur

En vivant au Vietnam, Pim fait des vidéos sur la culture vietnamienne qu’il partage sur ses réseaux sociaux.
Photo : NVCC/CVN

Les internautes vietnamiens connaissent l'image d'un étranger qui parle couramment le vietnamien et partage de nombreuses histoires amusantes et intéressantes sur les cultures belge et vietnamienne. C'est Pim Gilles Félix Pluut. Ses vidéos ont attiré des millions de vues. De nombreuses personnes ont vu l'amour de ce jeune belge pour le Vietnam, sa connaissance du pays et son souhait de diffuser la culture vietnamienne dans le monde entier.

Pim se souvient encore du voyage avec son père en 2015 en Asie du Sud-Est. "Cette année-là, nous sommes allés en Thaïlande depuis la Belgique pour rendre visite à mon frère, puis mon père est allé au Vietnam pour voyager, et moi, je suis resté en Thaïlande. En me montrant les magnifiques paysages de Dà Nang, mon père m'a poussé à venir dans le pays et de là, je suis tombé amoureux du Vietnam", raconte-t-il.

À son arrivée au Vietnam, Pim a trouvé la langue vietnamienne étrange et intéressante en même temps. Il se met au défi d'apprendre le vietnamien et décide de s’installer ici.

Il y a beaucoup de choses qui l'impressionnent au Vietnam, mais selon lui, c'est d’abord l'enthousiasme des Vietnamiens et les magnifiques paysages naturels qui l’ont décidé à rester. "Je me suis lié d'amitié avec de nombreux amis vietnamiens. Quand je suis arrivé à Dà Nang, j'ai rencontré un Hanoïen qui m'a parlé des caractéristiques culturelles de son pays. Sa famille est très sympathique, ils m'ont emmené à Dà Lat et à Hô Chi Minh-Ville. Ensuite, j'ai rencontré une enseignante vietnamienne qui est maintenant ma petite amie", a révélé Pim.

Répondant à la question "4 ans seulement au Vietnam, pourquoi votre vietnamien est-il si bon ?", Pim a cité quatre raisons : "premièrement, je savais parler trois langues depuis que j’étais enfant, alors peut-être que j’ai une aptitude pour les langues et j’apprends plus vite ; deuxièmement, j’ai ma petite amie vietnamienne ; troisièmement, je suis motivé pour apprendre le vietnamien car cela m’aide à comprendre la culture du pays. Enfin, comme je vis ici, je communique tous les jours et j’ai de nombreux amis vietnamiens".

Des vidéos sur la culture vietnamienne

En vivant au Vietnam, Pim fait des vidéos sur la culture vietnamienne qu’il partage sur ses réseaux sociaux. Ses clips racontent des expériences de vie au Vietnam en parlant de la nourriture, de la vie, des gens… Il compare aussi de manière humoristique les cultures vietnamienne et belge. Parlant vietnamien dans ses clips, ce jeune homme a expliqué comment cuisiner le pho, présenté les beaux paysages du Vietnam et la gentillesse des Vietnamiens. Ces images font non seulement aimer les Vietnamiens, mais propagent également la culture vietnamienne à l’international. "Heureusement, j'ai le soutien de tout le monde. C’est tellement amusant ! Merci de me soutenir", a-t-il déclaré.

Pim adore la cuisine vietnamienne.
Photo : NVCC/CVN
Hô My Quyên, la petite amie de Pim, a raconté qu'au début, ils avaient des amis communs qui voulaient apprendre le vietnamien avec elle et ils ont invité Pim à les rejoindre. Le cours a duré deux mois, après cela, les autres sont rentrés chez eux, seul Pim est resté. C'est aussi à cette époque que nous nous sommes rapprochés.

"Ma première impression sur lui était qu'il était très beau mais avait l’air froid, indifférent. Mais plus je le connais, plus je découvre sa gentillesse et je l’adore. Quiconque le rencontre une seule fois comprend facilement pourquoi je suis immédiatement tombée amoureuse de lui", a déclaré la jeune fille. Selon Quyên, Pim est très intelligent, attentionné et désireux d'apprendre. De plus, ils ont beaucoup de points en commun comme aimer partir en voyage, explorer la nature, apprendre des langues étrangères, cuisiner, s’occuper les animaux...

En mars 2020, Pim est retourné à Bruxelles à cause de l'épidémie de COVID-19 et est impatient de revenir au Vietnam. Chez lui en Belgique, il partage souvent de nombreuses histoires sur la communauté vietnamienne vivant ici ainsi que ses souvenirs du Vietnam.

"Je l'aimais depuis la première fois que nous nous sommes rencontrés, et nous sommes officiellement en couple depuis Noël 2015. Malgré plus de 2 ans de séparation, nous nous rapprochons chaque jour un peu plus de l'autre. Nous avons décidé de poursuivre notre relation à distance en attendant d’être réunis", a déclaré Quyên. Quant à Pim, il a déclaré vouloir revenir au Vietnam avec sa petite amie et continuer à enseigner le français, et à vendre des gaufres comme il le faisait lorsqu'il vivait au Vietnam.

Xuân Lôc/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Cù Lao Xanh, une perle verte entre le ciel et la mer Le district insulaire de Nhon Châu, aussi connu sous le nom de Cù Lao Xanh, possède non seulement une position stratégique sur le plan de la sécurité et de la défense de la souveraineté maritime et insulaire du pays, mais est également une destination touristique attrayante de la province de Binh Dinh (Centre).