02/10/2021 09:40
Une épicerie, une pagode, un salon familial des années 1990, un bateau de pêche, un cyclopousse... Tous sont recréés avec minutie et exactitude par Dang Huy Hoàng, à Hanoï, grâce à des milliers de pièces de Lego.

>>Les maisons communales, les pagodes et les rues vietnamiennes recréées avec des lego
>>Un jeune hanoïen recrée en miniature le patrimoine architectural du Nord
 

Dang Huy Hoàng et son bateau vietnamien en Lego.


Dans une petite pièce remplie de boîtes de Lego, Dang Huy Hoàng se plonge dans la création d’œuvres inspirées de la culture vietnamienne. Né en 1990 à Hanoï, le jeune homme est designer industriel. Les premiers temps, Hoàng a acheté des ensembles de Lego avec des instructions de montage. Après une période de recherche, il a commencé à concevoir ses propres œuvres. Sa collection de Lego compte deux millions de pièces.

"J’ai été en contact avec des Lego dès l’enfance. Il y a environ dix ans, j’ai commencé à acheter des ensembles disponibles sur le marché. Puis, j’ai créé les miens, partage Huy Hoàng. Jouer au Lego m’aide à chasser le stress. Après une journée de travail, j’ai un espace à moi. Par ailleurs, cela me permet de stimuler ma créativité dont mon travail a toujours besoin. Il y a des moments où je suis à cours d’idées, mais heureusement les Lego sont un moyen de me réinventer".

Deux millions de pièces de Lego
 

Un salon familial des années 1990, œuvre en Lego de Dang Huy Hoàng.


Les idées de Huy Hoàng pour ses œuvres proviennent d’endroits du Vietnam qu’il a parcourus. Une maison d’enfance, une pagode dans le Vieux quartier de Hanoï, un salon familial des années 1990 pendant le Nouvel An lunaire... de jolies miniatures colorées naissent sous ses mains habiles.

"Je suis né et j’ai grandi à Hanoï. Les produits que je crée sont inspirés des caractéristiques culturelles de Hanoï, et du Vietnam en général. En espérant ainsi que les amis du monde puissent découvrir une partie de cet espace culturel. Lorsque je poste mes créations sur le réseau social de la communauté Lego, Facebook, Instagram, des gens de tous les coins du monde les voient et les partagent, c’est génial. Ils sont très surpris de découvrir que le Vietnam a des œuvres aussi uniques", dit Huy Hoàng. Il dévoile : "Récemment, plusieurs agences de presse étrangères ont écrit des articles sur mes œuvres. Je suis très fier qu’elles attirent l’attention à l’étranger".

Huy Hoàng consacre en moyenne environ deux mois pour esquisser l’idée d’une œuvre et trouver les pièces adaptées. Ensuite, il lui faut environ deux à trois mois pour l’assembler et la terminer. "Actuellement, aucune entreprise de Lego ne produit des pièces avec des images asiatiques. Par conséquent, pour trouver les bonnes pièces, j’ai dû passer beaucoup de temps. Je dois souvent flâner sur des sites web et de communautés de passionnés de Lego. Cela peut prendre jusqu’à quatre à cinq mois pour trouver les bonnes pièces", confie-t-il.
 

Une œuvre en Lego de Dang Huy Hoàng.

Cet ingénieur confie qu’il est très difficile de préserver ces modèles. Il faut des armoires en verre anti-poussière.

Les pièces doivent être dans une boîte, être classées selon chaque groupe de couleurs et ne pas être exposées au soleil sous peine de perdre l’éclat des couleurs.

"Dans les temps à venir, j’ambitionne d’achever une collection de façades d’œuvres architecturales comprenant dix œuvres. Je veux apporter une petite contribution au développement de la communauté Lego au Vietnam. Je veux aussi vulgariser ma passion, créer des œuvres significatives, augmenter ma créativité", indique Huy Hoàng.

Les Lego sont un monde formidable où Dang Huy Hoàng peut stimuler sa créativité. Ce jeune homme a apporté au monde des Lego un nouveau souffle, recréant la vie authentique de Hanoï, du Vietnam en général. Espérons qu’à l’avenir, il continuera à créer de nombreuses œuvres significatives qui seront admirées partout dans le monde.
 

Texte et photos : Quê Anh/CVN




 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.