26/07/2018 17:50
Un jeune homme a provoqué jeudi 26 juillet une explosion devant l'ambassade des États-Unis à Pékin, sans faire d'autre blessé que lui même, selon la police, des témoins de la scène rapportant pour leur part une violente déflagration et une abondante fumée.
>>Commerce: Donald Trump fustige la politique monétaire de l'UE et la Chine
>>La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine est déclarée

Des agents de sécurité (centre) relèvent des indices après une explosion devant l'ambassade des États-Unis à Pékin, le 26 juillet.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le suspect, âgé de 26 ans et originaire de Mongolie intérieure (Nord), a allumé vers 13h00 (05h00 GMT) un engin explosif de petite taille "ressemblant à un pétard", a indiqué le Bureau de sécurité publique de la capitale dans un communiqué.

L'homme, qui s'est blessé à la main, a été hospitalisé, sans que ses jours soient en danger, a ajouté la police, précisant qu'aucune autre personne n'avait été blessée dans l'explosion.

"On a entendu une explosion assez forte vers 13h00. On est sorti dans la rue mais la police a très vite mis en place un périmètre de sécurité", a déclaré à l'AFP un salarié employé dans la même rue.

"On pouvait voir un objet recouvert par une couverture", a-t-il ajouté, précisant qu'il s'agissait bien d'un "objet" et non d'un corps.

Des clichés et vidéos circulant sur l'Internet montrent de la fumée s'élevant à l'extérieur du vaste complexe diplomatique, tandis que les forces de l'ordre bouclaient la zone.

L'ambassade a confirmé dans un communiqué qu'une "explosion" s'était produite dans l'espace public à l'extérieur du complexe. "Un individu a fait détonner une bombe", a déclaré un porte-parole, citant le responsable de la sécurité de l'ambassade.

Un policier chinois écarte des badauds rassemblés devant l'ambassade des États-Unis après une explosion, le 26 juillet à Pékin.
Photo: AFP/VNA/CVN

Vers 06h40 GMT, le calme était revenu sur les lieux, où un important dispositif restait en place, selon des journalistes de l'AFP.

"Un peu après 13h00, il s'est produit une énorme explosion. Je n'ai pas vu exactement ce qui s'est passé, mais je n'ai pas pu louper la forte détonation, le bang et toute la fumée", a déclaré une Chinoise faisant la queue pour entrer dans l'ambassade dans le cadre d'une demande de visa.

"Il y avait de la fumée partout. Ils ont dit que c'était quelqu'un qui tenait un explosif. J'ai entendu des gens disant que ses mains étaient fort abîmées", a-t-elle ajouté.

Le quartier diplomatique où est survenu l'incident, dans le nord-est de la capitale, abrite également les ambassades d'Israël, de France et d'Inde.

L'ambassade de France a appelé à "observer une grande vigilance".

Les attentats à la bombe ne sont pas exceptionnels en Chine. L'an dernier, un jeune homme de 22 ans, souffrant selon les autorités d'une maladie nerveuse, avait fait sauter une bombe artisanale devant une école maternelle de l'Est du pays, tuant huit personnes et en blessant 65 autres.

L'expression "ambassade américaine" était censurée jeudi 26 juillet sur le moteur de recherche de la plateforme de microblogs Weibo, le "Twitter" chinois.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.