11/02/2020 17:07
IHI Corporation, un groupe japonais d'ingénierie dans de multiples secteurs de l'industrie, envisage de reconstruire deux ponts au Myanmar pour moderniser les infrastructures de transport du pays le long du couloir économique Est-Ouest qui traverse encore le Vietnam, la Thaïlande et le Laos, cité par Kyodo News.
>>Le Myanmar examine l’exonération fiscale pour le projet de Nouvelle Yangon
>>Au moins 31 morts dans des inondations au Myanmar


Un pont au Myanmar. Photo : www.mmtimes.com/CVN

Un communiqué de l’IHI Corporation a annoncé que dans le cadre d’un contrat récemment signé avec le ministère birman de la Construction, IHI Infrastructure Systems Co, une filiale de l’IHI Corporation, va démanteler trois ponts existants le long du couloir économique Est-Ouest et les remplacer par deux nouveaux d’ici à juillet 2023.

Les deux ponts à quatre voies à construire sont Atran, de 480 m de long, et Gyaing Zathabyin, de 797 m de long, au-dessus de la rivière Gyaing dans le Sud-Est du Myanmar, près de la frontière thaïlandaise.

L'autre pont qui sera démoli par IHI Corporation est Gyaing Kawkareik. Ce dernier sera remplacé par un nouveau pont construit par Hazama Ando Corp. et P.S. Mitsubishi Construction Co.

La reconstruction de ces trois ponts est encouragée dans le cadre d'un prêt à faible taux d'intérêt de 33,9 milliards de yens (308 millions d'USD) de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

Le Japon a décidé de financer ce projet parce que les ponts existants ne conviennent pas aux poids lourds, ce qui entrave la fluidité des transports dans le couloir économique Est-Ouest.

La construction des ponts existants a commencé à la fin des années 1990 par le ministère birman de la Construction. Mais un niveau inadéquat de technologies et de fonds a entraîné des problèmes d'entretien et une limite à 20 tonnes du poids autorisé pour les véhicules, selon la JICA.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.