05/02/2018 10:08
Le zouave du pont parisien de l'Alma, eau à hauteur de cuisses, a été équipé dimanche 4 février d'un gilet de sauvetage, une opération spectaculaire destinée à sensibiliser à l'impact du dérèglement climatique, a constaté un photographe de l'AFP.
>>Crue de Paris : le pic devrait être moins important que prévu
>>Crue de la Seine à Paris : pic attendu ce week-end

Le zouave du Pont de l'Alma à Paris a été équipé d'un gilet de sauvetage le 4 février pour sensibiliser aux effets du dérèglement climatique.
Photo : AFP/VNA/CVN

La crue de la Seine et le courant empêchant toute approche par bateau, la statue a été habillée par deux grimpeurs descendus en rappel, sous le regard du photographe Yann Arthus-Bertrand, parrain avec sa fondation Goodplanet de cette opération initiée par une agence de communication.

"Get ready for global warming" ("Préparez-vous au réchauffement climatique"), pouvait-on lire sur la banderole noire déployée sur le pont, au-dessus de la statue.

"C'est un beau symbole", a estimé Yann Arthus-Bertrand, qui s'alarme d'une "perte de biodiversité inédite, d'une course à la croissance qui détruit la planète".

"La COP21 ne va pas changer le monde, chacun peut changer le monde", a-t-il dit à l'AFP.

Des cumuls de pluies inédits ont généré des crues en série sur la France en janvier.

Dimanche 4 février la Seine restait en vigilance orange, notamment dans la capitale et en Normandie, de même que l'aval de la Marne. À Paris le fleuve a atteint sa hauteur maximale le 29 janvier ; après les pluies de cette fin de semaine, la décrue devrait reprendre lundi 5 février, selon Vigicrues.

Selon une nouvelle étude scientifique européenne parue fin janvier, le réchauffement mondial va, notamment, multiplier les crues sur le continent, l'air plus chaud contenant plus d'humidité.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.