29/12/2017 23:48
Le directeur du centre d’études du Vietnam et de l’ASEAN de l’Institut d’études orientales relevant de l’Académie des sciences de Russie, Vladimir Mazyrin, a estimé que l’économie vietnamienne a connu une croissance spectaculaire.
>>PIB : le Vietnam atteindrait la croissance la plus forte en Asie du Sud-Est en 2018
>>La BAD prévoit une croissance économique du Vietnam de 6,7% en 2018

Dans le port de Cat Lai, à Hô Chi Minh-Ville. Les exportations et les importations du pays devraient atteindre 410 milliards de dollars en 2017. Photo: VNA/CVN


Le taux de croissance du PIB a atteint 6,7%, soit son plus haut niveau en près de 10 ans après la crise économique mondiale, a-t-il souligné dans une interview accordée à la radio russe Sputnik.

Une réalisation importante est l’amélioration de l’environnement et des affaires. Cela se traduit par le volume des investissements qui se sont établis à 33 milliards de dollars, soit une hausse de 82,8% par rapport à la même période en 2016, a-t-il indiqué, constatant que le Vietnam attire de plus en plus de grands projets étrangers.

Le commerce extérieur a continué de croître à des taux sans précédent. Selon le Département général des douanes du Vietnam, d’ici la fin de 2017, le chiffre d’affaires à l’exportation et à l’importation du pays devrait atteindre 410 milliards de dollars, avec un excédent commercial de 3 milliards de dollars, a-t-il poursuivi.

Il convient de noter que le Vietnam a consacré six ans pour faire augmenter ce chiffre d’affaires de 30 à 100 milliards de dollars, mais il a fallu seulement deux ans pour atteindre 400 milliards de dollars, a ajouté Vladimir Mazyrin.

Les économistes, y compris les experts vietnamiens, ont souligné que le Vietnam ne pouvait pas maintenir à long terme ses avantages actuels tels qu’une main-d’œuvre jeune et bon marché, et que le pays devrait passer à une économie innovante, accroître la productivité et moderniser son agriculture.

Selon l’expert russe, dans l’avenir, le Vietnam devra faire face à d’autres problèmes. L’automatisation et l’utilisation de la technologie robotique dans les industries manufacturières s’accélèrent dans les pays occidentaux, principalement aux États-Unis. En conséquence, ces pays n’auront pas besoin de mettre en place des bases de production en Asie du Sud-Est.

Un problème plus sérieux est que les changements climatiques font monter le niveau de l’océan. Le Vietnam est l’un des pays les plus touchés par ce phénomène. Si le niveau de la mer monterait de 1 à 2 m, le delta du fleuve Rouge et surtout le delta du Mékong, seront immergés, provoquant une grande vague de migration.

Maintenant que cette question est à l’étude, que les programmes pertinents sont en cours de préparation, l’économie du Vietnam continue de croître régulièrement, et diverses banques du monde et agences de notation émettent les prévisions les plus optimistes sur le développement du Vietnam en l’année prochaine.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Hanoï attache une grande importance à l'expansion du marché du tourisme international Le 11 décembre, le chef adjoint du Service du tourisme de Hanoï, Nguyên Anh Dung, a déclaré qu'en 2018, le secteur du tourisme avait affirmé son rôle et sa position en tant que secteur économique majeur ayant une croissance stable. Ce qui contribue efficacement à la restructuration économique de la ville.