04/07/2020 20:13
Le professeur et docteur en histoire de l'Université générale de Saint-Pétersbourg Vladimir Kolotov, a déclaré que lors du 36e Sommet de l'ASEAN, le Vietnam a montré un rôle actif pour trouver des solutions aux problèmes fondamentaux auxquels sont confrontés les pays d’Asie du Sud-Est.
>>Le peuple russe accorde toujours des sentiments particuliers au Président Hô Chi Minh
>>La victoire du 30 avril rehausse le prestige du Vietnam

Le Professeur-Docteur en histoire de l'Université générale de Saint-Pétersbourg Vladimir Kolotov.
Photo : VNA/CVN
 
Lors d’une interview accordée  à l’Agence Vietnamienne d’Information, Vladimir Kolotov, a annoncé que le Vietnam avait créé des conditions favorables pour organiser l'échange d'idées entre les pays membres de l'ASEAN et pour élaborer une stratégie  s’orientant vers  le développement de l'association au cours des cinq prochaines années.

Selon cet expert, sous la présidence du Vietnam, le 36e Sommet de l’ASEAN a atteint des résultats marquants dans le combat de COVID-19, le développement des ressources humaines, l’amélioration du rôle des femmes à l’ère du numérique, la garantie de l’égalité des sexes, la rédaction de la stratégie du développement de l’ASEAN dans le futur.

Selon l’expert russe, un des plus marquants résultats dudit sommet est la proposition de la stratégie de l’ASEAN jusqu’en 2025 du Vietnam qui insiste sur la solidarité, - un élément primordial dans l’édification d’une communauté de l’ASEAN, sur l’amélioration du rôle de cette communauté dans le futur pour garantir un développement durable et puissant de ce bloc.

Il a aussi insisté sur l’importance du maintien de la sécurité régionale. Le professeur Kolotov a estimé que la question liée à la Mer Orientale était abordée dans la déclaration officielle des dirigeants de l’ASEAN, ce montrant le rôle du Vietnam en tant que président de l’ASEAN 2020.

Le Vietnam est un pays prestigieux sur la scène internationale avec ses activités dans le cadre du droit et une conduite responsable, a-t-il insisté. Le point de vue du pays est que la question de la Mer Orientale doit être réglée conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS), ce pour promouvoir le processus de négociations du Code de conduite en Mer Orientale (COC), assurer la stabilité, la sécurité, la liberté de la navigation et du survol.

Il s’agit des conditions nécessaires pour créer une base favorable au développement de l’ASEAN dans la conjoncture actuelle incertaine, a-t-il conclu.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

À la découverte des pagodes khmères du Sud-Ouest En visitant le Sud-Ouest du Vietnam, les visiteurs ne devraient pas manquer cinq pagodes khmères à la beauté ancienne et l’architecture unique.