21/12/2018 22:40
Un expert des Nations unies a loué les efforts du Vietnam dans l’amendement de la Loi sur la prévention et la lutte contre la corruption lors d’un séminaire organisé jeudi 20 décembre à Hanoï.
>>Clôture de la conférence sur l'Assemblée nationale et les ODD
>>Partage d’expériences dans la mise en oeuvre des ODD
>>ONU: le Conseil économique et social et les empreintes du Vietnam

Photo de famille des participants au séminaire le 20 décembre à Hanoï.
Photo: TTCP/CVN

Francesco Checchi, conseiller anti-corruption de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour l’Asie du Sud-Est et le Pacifique, a déclaré que la ratification par le Vietnam de la Convention des Nations unies contre la corruption (CNUCC) en 2009, témoignait de la ferme volonté du pays de lutter contre la corruption.

"Depuis lors, le Vietnam a connu des changements positifs dans le perfectionnement des institutions et la mise en œuvre de la CNUCC", a-t-il déclaré, saluant le fait que l’Assemblée nationale du Vietnam a récemment adopté une nouvelle Loi sur la prévention et la lutte contre la corruption.

"Je tiens à félicité le gouvernement vietnamien et plus particulièrement l’Inspection du gouvernement pour les efforts substantiels visant à amender la Loi sur la prévention et la lutte contre la corruption, ainsi qu’à achever le rapport national d’auto-évaluation dans le cadre de la mise en œuvre de la CNUCC pour le deuxième cycle", a-t-il dit.

L’expert onusien a proposé au gouvernement vietnamien de créer les conditions optimales permettant aux organisations sociales, aux entreprises et à la presse de participer efficacement au mécanisme d’examen de l’application de la CNUCC.

Vers un couloir juridique complet et rigoureux

Selon Francesco Checchi, environ 1.000 milliards de dollars sont payés en pots-de-vin chaque année, et le coût de la corruption s’élève au moins à 2.600 milliards de dollars, soit 5% du produit intérieur brut mondial.

Dans les pays en développement, selon le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), les fonds perdus à cause de la corruption sont estimés à 10 fois le montant de l’aide publique au développement.

La corruption est un mal insidieux dont les effets sont aussi multiples que délétères qui, selon Francesco Checchi, constitue le principal obstacle au développement socio-économique mondial.

L’inspecteur général adjoint Trân Ngoc Liêm a indiqué que ce séminaire visait à fournir des informations actualisées sur les résultats de la mise en œuvre de la CNUCC au Vietnam, y compris les résultats du rapport du deuxième cycle, et à présenter la Loi sur la préventlion et la lutte contre la corruption de 2018 récemment adoptée par l’Assemblée nationale.

Il s’est dit convaincu qu’après le séminaire, un couloir juridique complet et rigoureux  serait créé, renforçant l’efficacité des activités de prévention et de lutte contre la corruption en vue de l’édification d’une société démocratique, équitable, civilisée, stable et prospère.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La zone du patrimoine de Huê sera ouverte gratuitement pendant le Têt Pendant les trois jours du Têt du Cochon 2019, soit entre le 5 et 7 février, la visite sera gratuite pour tous les sites qu'abrite l’ancienne Cité impériale de Huê, selon le Centre de préservation des vestiges de l'ancienne Cité impériale de Huê.