07/05/2019 09:02
Un ex-banquier malaisien de Goldman Sachs impliqué dans le vaste scandale du fonds souverain 1MDB a obtenu lundi 6 mai sa liberté sous caution et plaidé non coupable des chefs d'accusation retenus contre lui devant un juge américain, demeurant sous surveillance après avoir été extradé vendredi 3 mai depuis la Malaisie.
>>La Malaisie convoque deux unités de Goldman Sachs liées au scandale 1MDB
>>Goldman Sachs poursuivie en Malaisie dans l'affaire du fonds 1MDB
>>Scandale 1MDB: inculpation de l'épouse de l'ex-Premier ministre de Malaisie

Le logo du Fonds souverain 1MDB. Photo: AFP/VNA/CVN

Le pillage de ce fonds, censé contribuer au développement économique de la Malaisie, a débouché sur de multiples enquêtes judiciaires et contribué à la chute de l'ex-Premier ministre malaisien Najib Razak, inculpé de corruption. Ng Chong Hwa, un ancien directeur opérationnel de la banque aussi connu sous le nom de Roger Ng, avait été dans ce cadre inculpé en novembre de corruption, de contournement des contrôles comptables internes et de blanchiment d'argent par la justice américaine, qui réclamait depuis son extradition.

Après avoir été présenté lundi 6 mai à un juge à New York, Ng Chong Hwa a obtenu sa liberté contre le versement immédiat d'un million de dollars sur une caution totale de 20 millions de dollars. Il a par ailleurs été assigné à résidence avec une surveillance électronique, a affirmé un porte-parole du ministère de la Justice. Ce dernier a ajouté que le prévenu avait plaidé non coupable des chefs d'accusation qui pèsent contre lui.

Plus tôt dans la journée, le procureur général de Malaisie, Tommy Thomas, avait confirmé qu'un accord avait été conclu avec les autorités américaines en vue d'une "extradition temporaire" de Roger Ng afin de permettre "à la justice américaine d'instruire l'affaire sans attendre". "Roger Ng a été extradé provisoirement le 3 mai 2019 vers les États-Unis et devrait retourner en Malaisie pour répondre à nos accusations dès que l'instruction aux États-Unis sera terminée", a ajouté le procureur.

Le rôle du géant de la finance américain Goldman Sachs dans des émissions obligataires de plus de 6,5 milliards de dollars au profit du fonds est également dans le collimateur des justices américaine et malaisienne. Les autorités malaisiennes accusent plusieurs employés de la banque et certaines de ses entités d'avoir détourné 2,7 milliards de dollars de 1MDB sous forme de rétrocommissions lors de trois émissions obligataires. Les enquêteurs soupçonnent que les sommes détournées ont été ensuite blanchies via le système financier américain.

Le banquier Ng Chong Hwa était détenu en Malaisie depuis le mois de novembre. Il avait accepté son extradition mais Kuala Lumpur, qui l'a également mis en examen, avait initialement exigé qu'il reste sur son territoire pendant la procédure judiciaire. La Malaisie et les États-Unis ont aussi engagé des poursuites contre un autre haut responsable de la banque américaine, Tim Leissner, qu'ils soupçonnent d'être impliqué dans ce détournement. Ce dernier a déjà plaidé coupable aux États-Unis dans cette affaire.

Le ministère américain de la Justice estime que 4,5 milliards de dollars ont été détournés du fonds souverain par l'ex-Premier ministre malaisien Najib Razak et ses proches. Depuis sa chute du pouvoir, ce dernier fait l'objet d'une dizaine de poursuites qui lui valent d'être jugé en ce moment à Kuala Lumpur.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.