29/06/2019 12:30
Avec une médaille d’or sur 400 m haies aux Championnats d’Asie 2019, Quach Thi Lan, originaire de Thanh Hoa, a enfin obtenu le titre qui manquait à son palmarès. Le Vietnam compte sur elle pour s’illustrer aux SEA Games 30.
>>SEA Games 30: Quàng Van Cuong rêve d’or aux Philippines
>>Les SEA Games, une porte ouverte vers les JO de Tokyo
>>SEA Games 30: le Vietnam mise sur la nageuse Anh Viên

Quach Thi Lan (droite), championne d’Asie du 400 m haies.
Photo: CTV/CVN

Quach Thi Lan a fait sensation aux Championnats d’Asie d’athlétisme 2019 à Doha, au Qatar, en avril, en remportant l’or du 400 m haies dames grâce à un chrono de 56 sec 10’.

"Suite à mes dernières médailles d’argent aux Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games) ainsi qu’aux Jeux d’Asie, j’ai pensé que je ne pourrais plus monter sur la plus haute marche du podium de compétitions internationales. Cette victoire à Doha m’a aidée à avoir confiance en moi et à financer mes études  universitaires", se réjouit-elle.

Une enfant de Thanh Hoa

Issue de l’ethnie Muong, Quach Thi Lan est née en 1995 et a grandi dans le district montagneux de Ngoc Lac, province de Thanh Hoa (Centre), où le sport n’est pas une spécialité. Elle a commencé l’athlétisme sur le tard, il y a dix ans, après avoir été repérée par des entraîneurs de l’équipe provinciale d’athlétisme. Avant les championnats nationaux, elle n’avait participé qu’à de petites compétitions de niveau communal ou de district.

"Quand j’étais petite, ma famille était très pauvre. Nous mangions souvent du riz mélangé à du manioc. En plus des travaux champêtres, j’aidais mes parents dans l’élevage des poulets et cochons", se souvient-elle.

L’athlétisme, la "mine d’or" du sport vietnamien.
Photo: CTV/CVN

C’est en 2012, aux Championnats nationaux d’athlétisme, que Quach Thi Lan s’est révélée. Elle a montré qu’elle avait du potentiel pour briller non seulement sur la scène nationale mais aussi en Asie du Sud-Est et dans toute Asie.

À l’âge de 17 ans, la jeune fille a décroché l’or du 400 m haies en 57 sec 36’, battant au passage le record national détenu depuis dix ans par Nguyên Thanh Hoa (57 sec 97’). Un chrono dépassant de seulement cinq centièmes celui pour une médaille d’or aux SEA Games, et de seulement six centièmes pour le bronze sur la scène asiatique. Dans la même compétition, en 400 m dames cette fois, Quach Thi Lan a aussi fait parler d’elle en franchissant la ligne d’arrivée en tête avec un temps de 53 sec 25’.

Ces performances ont marqué un tournant dans sa vie, puisqu’elle a été retenue pour la sélection nationale. Elle a aussi été envoyée dans des centres d’entraînement de premier rang dans le pays pour parfaire sa formation technique et physique. Grâce à sa taille hors norme (1m75) et à ses aptitudes innées, elle a progressé rapidement et est devenue un élément indispensable à l’équipe nationale d’athlétisme.

Lors des SEA Games 28 organisés en juin 2015 à Singapour, Quach Thi Lan fut l’une des quatre coureuses du relais féminin 4 x 400 m qui a explosé le record des jeux détenu depuis 24 ans par la Thaïlande.

Plus récemment, en juin, elle a décroché l’or du 400 m haies au Grand Prix d’athlétisme 2019 disputé en Chine, grâce à un chrono de 52 sec 63’. Nadeesha Ramanayake, du Sri Lanka, est arrivée en deuxième et Nguyên Thi Hang, du Vietnam également, a remporté le bronze.

D’importants investissements

Quach Thi Lan devrait être en mesure de décrocher l’or aux SEA Games 30.
Photo: ST/CVN

"Ces médailles d’or aux Championnats d’Asie et au Grand Prix 2019 sont très motivantes pour moi, confie Quach Thi Lan. Je souhaite en décrocher deux à trois aux SEA Games 30 prévus en fin d’année aux Philippines et me qualifier aux Championnats du monde qui auront lieu au Qatar en septembre prochain. Je vise aussi un ticket pour les Jeux olympiques 2020 de Tokyo!"

Espoir de l’athlétisme vietnamien, la nouvelle championne d’Asie bénéficie d’un fort investissement pour pouvoir briller non seulement aux SEA Games mais aussi aux Jeux d’Asie (ASIAD) et même aux JO.

"J’ai déjà dit aux responsables du Département général de l’éducation physique et des sports que Quach Thi Lan pourrait remporter plus de succès que sa coéquipière Nguyên Thi Huyên, détentrice de six médailles d’or des SEA Games et l’un des grands artisans des succès remarquables de l’athlétisme vietnamien lors de la dernière édition de ces jeux. Je suis convaincu qu’à l’avenir, elle contribuera largement au rayonnement du sport vietnamien", souligne Vu Ngoc Loi, entraîneur de la sélection nationale d’athlétisme.

Selon lui, Quach Thi Lan devrait être en mesure de décrocher l’or aux SEA Games 30. À l’âge de 24 ans, elle a encore de belles années devant elle et pourrait remplacer Nguyên Thi Huyên qui a mis fin à sa carrière en 2018 en raison de sa première grossesse. Sa décision avait bouleversé le plan de préparation des ASIAD 2018 et des SEA Games 2019.

Depuis des années, l’athlétisme est la discipline la plus pourvoyeuse de médailles d’or pour le Vietnam aux SEA Games. À la 29e édition tenue en août 2017 en Malaisie, nos athlètes ont écrit une nouvelle page de l’histoire de ces jeux, en prenant la tête du classement par nations, devant la Thaïlande, connue pour être "sans adversaire" depuis 1989 dans cette discipline. Pour les SEA Games 30, le pays entend décrocher 15 médailles d’or.
 
Phuong Nga CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Seize journalistes francophones à l’atelier de formation au reportage

Rendez-vous au Festival des fleurs de Dà Lat en décembre Le 8e Festival floral de Dà Lat se déroulera du 20 au 24 décembre dans les villes de Dà Lat, Bao Lôc et d’autres districts de la province de Lâm Dông, sur les hauts plateaux du Centre.