23/10/2020 16:54
La deuxième édition du Forum Franconomics 2020 a mis l’accent sur le thème "De start-up à smart-up". Une occasion pour analyser les défis de la smart-up à l’ère 4.0.

>>Franconomics, un espace d’échanges intra-Francophonie
>>Les "smart-up" à l’étude aux Franconomics 2020
>>Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

 

La 2e édition du Forum Franconomics 2020 a mis l’accent sur le thème "De start-up à smart-up".
Photo : Vân Anh/CVN


Le Forum Franconomics 2020 est organisé les 22 et 23 octobre par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en collaboration avec le ministère vietnamien des Affaires étrangères et l’Institut francophone international (IFI) relevant de l’Université nationale de Hanoï. Placé sous le thème "De start-up à smart-up", le forum se focalise sur les défis de la smart-up à l’ère 4.0 avec la participation de nombreux diplomates, experts et dirigeants d’entreprises vietnamiens et étrangers.

Le forum a été inauguré par le message de Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de la Francophonie. Elle a salué l’organisation de ce forum dont "la programmation des activités riches et variées témoigne de la vitalité de l’espace francophone en matière de créativité numérique". Elle a également souligné que le développement des pays francophones et l’avenir de la langue française ne pouvaient se passer du numérique et que l’OIF accompagnait les États de la Francophonie à définir des actions pertinentes dans ce domaine et à se doter d’une stratégie rénovée pour les années à venir.

"Dès le VIe Sommet de la Francophonie à Cotonou au Bénin en 1995, les chefs d'États et de gouvernements s’étaient engagés à promouvoir un espace francophone dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication", a-t-elle rappelé. Depuis, les évolutions accélérées du numérique ont amené la Francophonie à rénover son approche dans ce secteur pour tenir compte des nouvelles dynamiques et des nouveaux enjeux comme l'informatique en nuages, l'Internet des objets, la gouvernance de l'Internet, la protection de la vie privée, l’intelligence artificielle et la cybersécurité. L’OIF a été avant-gardiste dans le domaine de l’inforoute, et maintenant, elle entend accompagner les États et gouvernements ainsi que les populations francophones dans les changements rapides entrainés par la transformation numérique. Et dans le contexte où la pandémie de COVID-19 se répand dans le monde, l’organisation a mis en place des mesures afin d’appuyer au mieux la continuité éducative en faveur des milliers d’élèves grâce au plateforme numérique.

Économie numérique – une tendance prometteuse

 

Photo de famille entre les participants au Forum Franconomics 2020.
Photo : Vân Anh/CVN


Sous l’influence de la révolution 4.0, le développement de l’économie numérique devient une tendance prometteuse des pays francophones. Les potentiels de la coopération entre les pays dans le domaine de l’application des technologies intelligentes dans l’économie sont variés. "À côté des pays leaders en économie et en technologie, les pays en voie de développement et les pays africains sont les marchés potentiels en la matière", a jugé Dinh Toàn Thang, correspondant du Vietnam auprès de l’OIF. "Le Vietnam participe de façon active dans la révolution industrielle 4.0 avec l’objectif d’atteindre les progrès économiques et technologiques importants", a informé le diplomate. "L’événement constituera une bonne occasion pour que les participants discutent et formulent les recommandations politiques qui facilitent la coopération économique dans l'espace francophone ", a souhaité M. Thang.

"Le Forum Franconomics 2020 a pour ambition de créer un espace de dialogue pour les universités, les entreprises et les décideurs politiques nationaux et internationaux vis-à-vis de la Francophonie", a souligné Ngô Tu Lâp, directeur de l’IFI. Le forum est organisé dans le contexte où les changements radicaux causés par les nouvelles technologies de la 4e révolution industrielle et aussi par la pandémie de COVID-19. Ces changements ont créé des opportunités pour le développement mais aussi de nouveaux défis aux gouvernements, aux entreprises, aux organisations et aux individus. Cette situation nécessite non seulement des efforts considérables mais aussi de nouveaux modèles de coopération de tous les acteurs de la vie socio-économique afin de construire une économie intelligente.

 

La fête de start-up à la ville portuaire de Hai Phong (Nord) en septembre dernier.
Photo : Minh Thu/VNA/CVN


Jean-Marc Lavest, directeur régional de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) pour l’Asie-Pacifique, a insisté que la start-up sous sa forme de smart-up était une étape indispensable et structurante pour les étudiants, et portait les germes indispensables au développement économique. Devenir entrepreneur est le rêve de plusieurs jeunes. C’est une ambition de pouvoir créer, d’être un constructeur, un bâtisseur, de tenir leur destin entre leurs mains. "Mais soyons tous convaincus que la création d’entreprise n’est pas une chose facile et requiert avant tout d’être préparé et d’avoir compris toutes les facettes et les étapes qu’elles supposent", a estimé le directeur. Et de poursuivre que les meilleurs entrepreneurs au monde ont tous échoué à un moment dans leur parcours avant de réussir mais qu’à chaque étape, ils avaient capitalisé de l’expérience. "L’AUF Asie-Pacifique et la Francophonie accompagnent et accompagneront notre jeunesse sur la voie de la réussite", s’est-il-engagé.

La start-up n'est pas un concept nouveau mais la smart-up se présente comme une nouvelle tendance. Elle est associée non seulement à des réalisations scientifiques et technologiques, mais également à un changement fondamental de la perception humaine, en particulier pour les dirigeants, les gestionnaires et le personnel réunis dans un environnement de travail connecté. Cinq espaces de dialogues se sont déroulés simultanément : Coopération entre les pays du Sud et les pays développés dans l’ère 4.0 ; Smart-up à l'ère numérique 4.0 ; Enjeux de la smart-up ; Smart-up dans les domaines clefs et Coopération entre la Francophonie et de grandes économies asiatiques.

Le forum s’est également enrichi d’un Festival de chant de l’hymne national (2e édition), d’une présentation des projets de start-up, d’une conférence internationale portant sur "Smart tourisme : le développement durable pour une harmonie entre l’économie, la culture et l’environnement" et de la cérémonie de lancement du Musée numérique de Hung Yên (Nord).


Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".