03/07/2011 02:55
Après dix ans de "jeu" avec plusieurs sortes de coquilles d'oeuf pour créer des outils pédagogiques pour son enseignement de l'anglais, Nguyên Thành Tâm, domicilié à Hô Chi Minh-Ville, a établi le record au Vietnam de création de produits réalisés avec des coquilles d'oeuf.
Retraité en 1990, il donne depuis des cours d'anglais à domicile. Afin d'intéresser ses élèves et créer des objets illustrant ses leçons, M. Tâm a produit avec ses mains habiles des animaux en céramique, en papier de dosse... Mais peu satisfait de ces matériaux, il a découvert la coquille d'oeuf de caille qui adaptent la création d'articles artistiques.

C'est en 2001 qu'il a commencé à l'utiliser. "On peut la couper facilement et enlever ses couleurs avec du jus de citron" , explique M. Tâm. Rapidement, il a créé plusieurs animaux avec des coquilles d'oeufs de poule, d'autruche, de canard... Aujourd'hui, sa maison située dans l'arrondissement de Go Vâp, à Hô Chi Minh-Ville, regorge de coquilles d'oeuf de toutes espèces.

En 2008, année où il a enregistré son record, sa collection était de près de 200 animaux. En 2010, il en possède 500, des animaux toujours, mais aussi des personnages historiques. Sa maison est semblable à un petit zoo avec un grand nombre d'animaux tels que manchot, tortue, girafe, kangourou, autruche, rhinocéros, dinosaures... "La plupart de mes idées, je les puisent dans d'anciens contes, dans des estampes populaires de Dông Hô ou de personnages connus de dessins animés comme Mickey, Tom et Jerry, Doremon..." , explique cet enseignant.

C'est le choix de l'oeuf et de la décoration qui sont les deux phases les plus délicates. "Pour créer un animal, je choisis un oeuf rond pour la tête et un autre ovale pour le corps. Quelques fois, je dois faire beaucoup de marchés pour trouver les oeufs dont j'ai besoin" , explique-t-il.

Après avoir choisi l'oeuf, il le vide. Lors de la décoration, il s'intéresse beaucoup à souffler l'"âme" à chaque produit. Comme un artiste habile, M. Tâm travaille minutieusement pour créer des petits articles à base des coques d'oeuf.

Des outils d'enseignement

Lors de ses cours d'anglais, M.Tâm utilise souvent ses objets en coquille d'oeuf pour illustrer ses leçons, des petits articles qui permettent à ses élèves de mieux comprendre et surtout, de mieux retenir.

Pour créer un joli animal, M. Tâm consacre beaucoup de temps à lire livres, journaux... et à consulter Internet. Souvent, pour que son oeuvre soit plus réaliste, il va observer l'animal en question dans la nature. "L'année dernière, pour créer des buffles pour le Têt traditionnel 2009, j'ai eu des problèmes car cela faisait longtemps que je n'en avais pas vu, je suis donc allé dans le district suburbain de Cu Chi pour observer deux de ces bêtes dans un champ" , raconte M. Tâm. Et pour ce Têt traditionnel du Tigre, il a produit une trentaine de buffles, chacun dans une attitude différente.

Depuis qu'il utilise ces objets pour enseigner, M. Tâm s'est passionné en particulier pour les animaux. "Cette passion me conduit souvent à oublier d'aller me coucher et, quelquefois, quand je regarde l'heure, il est déjà trois heures du matin. C'est par ailleurs une passion assez coûteuse, un oeuf d'autruche par exemple coûte 100.000 dôngs" , explique-t-il.

Selon Vu Kim Ngoc Thuy, élève de l'école Phan Tây Hô, arrondissement de Go Vâp, "grâce aux objets d'illustration de M. Tâm, chaque cours est plus intéressant. Et à l'occasion de l'anniversaire d'un élève, il offre un cadeau en coquille d'oeuf" .

Actuellement, l'enseignant Tâm apprend aussi à ses élèves à créer des objets en coquille d'oeufs. "Je veux partager ma passion avec eux. Avec un peu d'habileté, ils peuvent transformer des choses inutiles en objets jolis et utiles" , indique M. Tâm. Cet enseignant a l'intention de créer une collection de masques de tuông (théâtre classique) et de chèo (théâtre populaire), du Vietnam, en coquille d'oeuf.

Hoàng Phuong/CVN
3/7/2011
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.