28/03/2018 22:25
La police de la province montagneuse septentrionale de Diên Biên a arrêté le 27 mars dans la cité municipale de Muong Lay trois personnes en train de trafiquer 135 pains d’héroïne et 500.000 pilules de drogues de synthèse.

 >>Une Australienne d’origine vietnamienne interpellée avec près de 5 kg d’héroïne
>>Un étranger condamné à mort pour trafic de drogue

 

Des trafiquants arrêtés avec 135 pains d’héroïne et 500.000 pilules de drogues de synthèse. Photo : VNA/CVN


Outre les drogues, la police a également saisi une voiture, une moto et d’autres objets de preuve.

"Il s’agissait de la plus grande affaire de trafic de drogue jamais découverte au Vietnam en termes de volume de drogues de synthèse confisquées", a précisé la police de la province de Diên Biên.

"Deux des trois personnes arrêtées résident dans la province de Diên Biên alors que le troisième est un étranger", a-t-elle fait savoir sans donner plus de détails.

Plus tôt, le 3 janvier, le bureau provincial d’enquête sur les drogues a arrêté deux personnes transportant 489 pains d’héroïne pesant 171 kg et valant 3 millions de dollars, dans le plus grand trafic d’héroïne  démantelé jusqu’à présent.

Le trafic de drogue reste un problème majeur dans les régions frontalières, notamment à Diên Biên, qui est bordée par la ville de Pu’er dans la province méridionale du Yunnan au nord-ouest et la province de Phongsaly au Laos à l’est.

En 2017, près de 21.471 trafics de drogue ont été découverts et 32.950 suspects ont été arrêtés, en hausse de 14,5% et 13,6% respectivement par rapport à 2016, selon un rapport compilé par le Département général de la police, le Département général de la douane, les commandements des gardes-frontières et de la garde-côte du Vietnam.

Les statistiques des gardes-frontières ont montré que la quantité de drogues synthétiques et de marijuana saisie en 2017 à travers la frontière vietnamo-laotienne a respectivement septuplé et doublé par rapport à 2016.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Un Depuis 15 ans, chaque dimanche matin, les philatélistes de la capitale se donnent rendez-vous dans un petit café de la rue Triêu Viêt Vuong. Rassemblés sur le trottoir, ils boivent du thé et du café tout en échangeant des timbres.