20/04/2020 19:01
Selon Nguyên Minh Cuong, économiste en chef de la Banque asiatique de développement (BAD), le futur modèle économique du Vietnam devra disposer d’une capacité de réaction rapide et être résilient aux chocs, que ce soit en matière économique, financier, d’épidémie ou d’intempéries, et pourra s’y adapter immédiatement.
>>Les exportations vietnamiennes en hausse malgré le COVID-19
>>Modification d’un plan sur les investissements à moyen terme
>>Le COVID-19 affecterait plus gravement la croissance au 2e trimestre

Dans une usine de production d'emballage à Hung Yên (Nord).
Photo : Pham Kiên/VNA/CVN

Dans une interview donnée à l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA), Nguyên Minh Cuong, économiste en chef de la Banque asiatique de développement (BAD), a indiqué que le Vietnam connaîtrait cette année une croissance de 4,8%, un niveau toujours supérieur aux prévisions d’autres économies asiatiques telles que la Malaisie (0,5%), les Philippines (2%), l’Indonésie (2,5%) et la Thaïlande (-2%), en raison de la pandémie de coronavirus.

"Comme l’évolution de la pandémie demeure compliquée, les prévisions continueront d’être mises à jour", a-t-il ajouté, soulignant les impacts graves du coronavirus sur l’économie nationale. Le nombre d’entreprises ayant dû se retirer temporairement du marché au premier trimestre 2020 a augmenté de 26% par rapport à la même période de l’année dernière, a-t-il cité comme exemple.

Préparatifs post-COVID-19

Constatant le développement rapide de l’économie numérique dans ce contexte, l’économiste de la BAD a indiqué que le COVID-19 semblait donner un coup de fouet à ce secteur au Vietnam. Toutefois, l’économie numérique nécessite des changements profonds. La question est : le Vietnam est-il vraiment préparé à une économie numérique post-COVID-19 ?

Dès cette pandémie, les nations devront s’intéresser à développer une économie qui pourra progresser rapidement mais qui pourra aussi se résister aux chocs brutaux et s’adapter rapidement à la nouvelle situation, a souligné Nguyên Minh Cuong.

L'économie numérique post-COVID-19, une question épineuse du Vietnam.
Photo : CTV/CVN

C’est pourquoi le futur modèle économique du Vietnam devra disposer d’une capacité de réaction rapide et être résilient aux chocs, que ce soit en matière économique, financier, d’épidémie ou d’intempéries, et pourra s’y adapter immédiatement, a-t-il expliqué, affirmant que les chocs seraient de plus en plus nombreux en raison de la dépendance croissante des économies et des changements climatiques.

Concernant les assistances du gouvernement vietnamien pour les entreprises, Nguyên Minh Cuong les a jugées opportunes, appréciant notamment les crédits préférentiels de plus de 300.000 milliards de dôngs, les aides de 62.000 milliards de dôngs pour le bien-être social et l’ensemble des mesures fiscales d’une valeur de 180.000 milliards de dôngs.

"Le Vietnam a réagi vite sur le plan médical mais aussi économique", a-t-il constaté, conseillant au pays d’assurer une application rapide des mesures d’assistance, de prolonger le report des échéances fiscales des entreprises jusqu’à fin 2020 et de réfléchir à la création d’un organe chargé du rétablissement économique post-pandémie. Ce dernier, selon le spécialiste de la BAD, aura pour mission d’appuyer la reprise de l’activité économique tout en donnant des conseils sur les étapes d’ouverture de l’économie dès la fin de la pandémie, ainsi que des recommandations concernant la réforme économique à moyen et long termes, en vue de développer une économie durable et résiliente.

Pour les entreprises, une fois l’épidémie endiguée, il leur sera nécessaire d’accorder plus d’attention au marché national, de renforcer l’application des technologies de l’information dans la gestion, la production, la publicité et la distribution, de préparer des plans de secours en cas de grands chocs sanitaires, économiques, climatiques..., a suggéré Nguyên Minh Cuong.

La BAD renforce ses assistances en faveur des entreprises vietnamiennes, a-t-il indiqué, ajoutant que les procédures vietnamiennes devaient être simplifiées et accélérées pour assurer l’efficacité de ces aides. Selon lui, actuellement, il faut au moins de six à huit mois pour accomplir toutes les procédures nécessaires à un projet d’assistance aux entreprises. Un processus qui pourra être raccourci si les procédures sont simplifiées, a-t-il souligné.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Sa Pa détient le record de la plus grande vallée de roses au Vietnam La zone touristique Sun World Fansipan Legend  (dans le district de Sa Pa, province de Lào Cai) s’est récemment vue attribuer le record de la plus grande vallée de roses du Vietnam de la part de l’organisation Guinness Vietnam Record.