08/07/2021 16:32
Un énorme diamant brut, impressionnant caillou aux reflets argentés qui se love dans la paume d'une main, a été découvert en juin au Botswana, a-t-on appris mercredi 7 juillet auprès de la société canadienne Lucara.
>>Des bijoux impériaux et un gros saphir, vedettes des enchères de Genève
>>Une bague sertie de 12.638 diamants au Guinness mondial des records

Un diamant de 1.174 carats présenté au gouvernement du Botswana à Gaborone, le 7 juillet.
Photo : AFP/VNA/CVN 

La pierre précieuse de 1.174 carats, découverte le 12 juin, vole la troisième place, sur le podium des plus gros diamants au monde, à une autre pierre exceptionnelle trouvée quelques jours plus tôt, le 1er juin, dans le même pays mais par une autre société minière.

C'est une découverte "historique, pour nous et pour le Botswana aussi", a commenté la directrice général de Lucara, Naseem Lahri. "Dans la hiérarchie des grandes pierres, elle se situe au troisième rang", a-t-elle fièrement affirmé, lors de sa présentation au gouvernement à Gaborone.

Cette dernière découverte conforte le Botswana dans sa position de leader sur la scène mondiale des plus grosses pierres, avec six des plus gros diamants au monde.

Le président Mokgweetsi Masisi a salué ce "moment fascinant" et la fréquence croissante des découvertes de diamants dans le pays.

Le diamant découvert le 1er juin, de 1.098 carats, appartient à l'entreprise Debswana, détenue conjointement par le gouvernement et le diamantaire sud-africain De Beers.

Et le plus gros diamant connu est le "Cullinan", de plus de 3.100 carats, mis au jour en Afrique du Sud en 1905.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.