22/02/2017 10:54
Un débat inédit opposera François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon le 20 mars en direct à 21h00 sur TF1, a annoncé la chaîne mardi 21 février dans un communiqué.
>>France : le patrimoine des candidats à l'élection présidentielle rendu public

De gauche à droite : François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon.
Photo : AFP/VNA/CVN

C'est la première fois qu'un tel débat opposera les candidats à l'élection présidentielle avant le premier tour. Il sera animé par Anne-Claire Coudray et Gilles Bouleau et diffusé en simultané sur LCI.

France 2 avait proposé à TF1 de coorganiser le débat mais la Une a refusé, a regretté une porte-parole de France Télévisions, confirmant des informations de presse.

"L'élaboration d'un deuxième débat organisé par France Télévisions est toujours à l'étude", a indiqué cette porte-parole.

TF1 a choisi ces cinq candidats en fonction de leur capacité à réunir 500 signatures d'élus, nécessaires pour s'inscrire à l'élection, et de leur score actuel dans les sondages, a précisé mardi 21 mars sur RMC, Christophe Jakubyszyn, le chef du service politique de TF1.

"Il y a cinq candidats nettement au-dessus de 10% (...). Si Dupont-Aignan ou Bayrou ne sont manifestement pas loin de 10% dans les sondages, bien sûr qu'on les invitera", a précisé Christophe Jakubyszyn, indiquant que tous les candidats officiels seraient reçus par ailleurs sur TF1.

Plusieurs candidats à droite se sont montrés réticents face à la formule arrêtée par la chaîne.

"Il serait souhaitable que tous les candidats ayant obtenu leurs parrainages soient invités aux débats télévisés du 1er tour", a indiqué la candidate FN, Marine Le Pen, sur Twitter.

"C'est un viol démocratique", a protesté de son côté Nicolas Dupont-Aignan sur BFMTV après l'annonce de TF1. "Il y aurait donc des grands candidats et des petits candidats ? Ce sont les chaînes de télévision qui vont choisir qui a le droit de parler aux Français ?", a lancé le candidat de Debout La France à la présidentielle, crédité de 4% d'intentions de vote dans un sondage Opinionway publié mardi 21 mars.

Le candidat des Républicains François Fillon s'était lui déclaré "plutôt hostile à l'idée d'un débat avant le premier tour", le 13 février en marge d'un déplacement à la Réunion, avant l'annonce de TF1. "Mais je n'ai pas vraiment tranché", avait-il expliqué. "Je trouve étrange d'organiser un débat en choisissant les candidats. C'est limite du point de vue de la démocratie".

Entre fin 2016 et le mois de janvier 2017, les débats des primaires de droite et de gauche avaient réalisé de très bonnes audiences lors de leur diffusion sur TF1, France 2 et les chaînes d'information en continu. Plus de 8,5 millions de personnes avaient suivi le quatrième et dernier débat de la primaire de la droite sur France 2 et TF1.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Chine: promouvoir le tourisme vietnamien à Taïwan Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, un programme de promotion du tourisme du Vietnam dans les villes de Kaohsiung et de Taipei de Taïwan (Chine) aura lieu du 24 au 27 juillet.