31/08/2018 15:03
Éducation pour la nature - Vietnam (ENV), une organisation non gouvernementale de protection de la nature et de l'environnement, a publié un court-métrage appelant aux efforts des populations appelant à mettre fin au massacre des rhinocéros en Afrique et à protéger l'animal.
>>WildFest : des courts qui en disent long

Une scène dans le film. Photo: TMT/CVN

Le film sera projeté sur la télévision vietnamienne ainsi que sur la chaîne Youtube d'ENV. Le dernier rhinocéros de Java au Vietnam a été tué dans le parc national de Cat Tiên en 2010.

L'augmentation du braconnage s'explique par la demande croissante de cornes de rhinocéros dans certains pays asiatiques, dont le Vietnam, ainsi que par les réseaux criminels mondiaux, car beaucoup de gens pensent que les cornes de rhinocéros peuvent guérir.

En mars, un ressortissant vietnamien a été condamné à une peine de prison pour avoir fait de la contrebande de 36kg de cornes de rhinocéros. Il était le cerveau d’un trafic de cornes de rhinocéros, de défenses d’éléphants et de produits d’animaux sauvages d’Afrique au Vietnam. Les statistiques montrent qu'il n'y a actuellement que 25.000 rhinocéros sauvages dans le monde, en baisse de 95% au cours de ces 40 dernières années.

L'Afrique du Sud compte environ 20.000 rhinocéros, soit 80% du total mondial. Mais 1.028 rhinocéros ont été braconnés en 2017, en légère baisse par rapport à l'année précédente. Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, l'animal disparaîtra d'ici 2026 si le braconnage n'est pas arrêté.

La vice-directrice d’ENV, Nguyên Thi Phuong Dung, a appelé le peuple vietnamien à protéger les rhinocéros restants en dénonçant les activités liées au trafic de cornes, aux autorités locales ou via la ligne directe 1800-1522.

CPV/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Hanoï se tourne vers un tourisme L’Association du tourisme de Hanoï s’emploie à promouvoir un environnement sans fumée de tabac dans les restaurants, les hôtels et les lieux touristiques de la capitale.