06/12/2015 15:45
Le président chinois Xi Jinping a annoncé le 5 décembre à Johannesburg, à l'issue du deuxième Sommet Chine-Afrique, que lui et les dirigeants africains avaient atteint un consensus unanime pour élever les relations sino-africaines au niveau de partenariat de coopération stratégique global.

>>Le discours du président chinois "est rassurant", selon des analystes maliens
>>Grandes opportunités dans le commerce entre la Chine et l'Afrique

Le président sud-africain Jacob Zuma (droite) a eu un entretien le 2 décembre avec son homologue chinois Xi Jinping en Afrique du Sud.

Photo : Xinhua/VNA/CVN


Lors de l'ouverture du sommet vendredi 4 décembre, M. Xi avait proposé la mise à niveau des relations sino-africaines.

Il a indiqué que la Déclaration de Johannesburg et le Plan d'action de Johannesburg (2016-2018) représentent la planification globale du développement des relations sino-africaines et de la coopération pragmatique dans divers domaines.

Les deux documents devraient également donner un nouvel élan au développement global des relations sino-africaines et fournir un guide spirituel et une garantie politique pour mener une coopération mutuellement bénéfique dans plusieurs domaines et sur des niveaux plus élevés, a déclaré le président Xi.

Cinq piliers de coopération

Dans le discours, le président chinois a réaffirmé l'importance des cinq piliers qu'il avait évoqués dans son discours prononcé lors de l'ouverture du sommet, pour promouvoir le partenariat de coopération stratégique global, à savoir consolider la confiance politique mutuelle, rechercher la coopération économique gagnant-gagnant, renforcer les échanges et s'apprendre mutuellement dans la civilisation, aider l'un et l'autre en matière de sécurité, et cimenter l'unité et la coordination sur les affaires internationales.

M. Xi a déclaré que les dirigeants présents au sommet sont déterminés à promouvoir le développement tous azimuts des relations sino-africaines en se concentrant sur la mise en oeuvre de 10 plans de coopération majeurs, qui couvrent l'industrialisation, la modernisation agricole, l'infrastructure, les services financiers, le développement vert, le commerce et la facilitation des investissements, la réduction de la pauvreté, la santé publique, les échanges de peuple à peuple, et la sécurité.

M. Xi a indiqué que la fraternité et l'amitié, la confiance mutuelle et le soutien mutuel, le principe de la coopération gagnant-gagnant pour le développement commun, l'esprit de coordination avec la compréhension mutuelle et la volonté inébranlable de rester côte à côte dans tous les temps ne changeront pas, quelles que soient les situations internationales et économiques dans l'avenir.

Ayant pour thème "L'Afrique et la Chine avancent ensemble: coopération gagnant-gagnant pour le développement commun", le Sommet de Johannesburg est le deuxième du genre dans l'histoire du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA, ou FOCAC en anglais), créé en 2000 et qui regroupe la Chine, 50 pays africains qui ont établi des relations diplomatiques avec la Chine, et la Commission de l'Union africaine.

En 2006, le premier Sommet Chine-Afrique a eu lieu à Pékin.


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.