31/08/2018 17:03
>>Antonio Guterres s'engage à protéger les Palestiniens
>>Le président palestinien menace de réexaminer tous les accords de paix avec Israël

Un conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas a condamné jeudi 30 août les propos de l'émissaire américain au Proche-Orient Jason Greenblatt, qui a menacé de se passer de l'Autorité palestinienne si elle n'assumait pas ses responsabilités. "Les propos inacceptables de Greenblatt (...) constituent une grave ingérence dans les affaires intérieures palestiniennes", a dénoncé Nabil Abou Roudeina, le porte-parole de la présidence palestinienne, dans un communiqué diffusé par l'agence de presse palestinienne WAFA. "Nous allons nous opposer à de tels propos comme nous nous opposons au 'Deal du siècle'", ce plan de paix au Moyen-Orient sur lequel travaille le président américain Donald Trump, a-t-il assuré. Selon lui, "le peuple palestinien, qui est capable de déterminer son propre avenir et d'élire son leadership légal, s'opposera aux complots américains" qui "visent à liquider la cause palestinienne et à causer la ruine de tous les questions nationales palestiniennes". "La politique américaine va à l'encontre de tout le droit international, notamment la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël, le transfert de son ambassade dans cette ville et les tentatives de liquider l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine" (UNRWA), a-t-il énuméré. M. Greenblatt a notamment déclaré jeudi 29 août dans un communiqué que "l'Autorité palestinienne doit être partie prenante à une solution pour (...) l'ensemble des Palestiniens. Sinon, d'autres combleront le vide".

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Fête printanière de Côn Son - Kiêp Bac à Hai Duong

La cérémonie d’ouverture de la fête traditionnelle de Côn Son et de commémoration du 685e anniversaire du décès du vénérable Huyên Quang (1334-2019), troisième fondateur de la secte bouddhique Trúc Lâm (Forêt de bambous), s’est tenue mercredi 20 février dans la province de Hai Duong (Nord).