27/08/2017 19:44
Tous les élèves primaires vietnamiens peuvent peindre leurs rêves et envoyer leurs œuvres à un concours de peinture lancé par l'ambassade du Danemark au Vietnam le 25 août à Hanoï.
>>Le Danemark fournira un soutien technique au Vietnam dans quatre domaines stratégiques
>>Vietnam et Danemark renforcent leur coopération dans la prévention des maladies non transmissibles

Le concours de peinture "Em ve giâc mo" offre aux élèves du primaire la possibilité de développer leur créativité et leur imagination.
Photo : VNA/CVN

L'initiative fait partie de l'échange culturel annuel intitulé "Le Danemark à nos yeux" qui vise à promouvoir les relations diplomatiques Vietnam - Danemark.

Lors de la cérémonie de lancement, l’ambassadeur adjoint danois Christian Brix Moller a déclaré qu’au cours des dix dernières années, le Danemark a soutenu l'enseignement de l'art dans les écoles primaires au Vietnam. "Ce concours est une opportunité pour témoigner de l’efficacité de cette nouvelle méthode pédagogique qui inspire la créativité chez les enfants", a-t-il dit.

Selon le conseiller culturel de l'ambassade danoise Ane Kirsten Andersen, l'événement offre aux élèves du primaire la possibilité de développer leur créativité et leur imagination, tout en contribuant à améliorer l'amitié et la compréhension entre les deux peuples, en particulier entre les jeunes générations.

Les candidats peuvent envoyer du 25 août au 6 octobre leurs œuvres à l'Association d'amitié Vietnam - Danemark au 105 A, rue Quan Thanh, arrondissement de Ba Dinh, à Hanoï.

La cérémonie de remise des prix aura lieu en novembre. Le gagnant du prix spécial recevra une caméra Canon et un kit Lego.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.