25/04/2020 21:31
Le secteur touristique de la mégapole du Sud a rendu public un code de critères sur la base duquel la relance des activités touristiques sera autorisée ou non, ce afin d’assurer la sécurité des visiteurs après le contrôle de la pandémie de coronavirus.
>>Les Vietnamiens sont optimistes quant à la reprise de l’économie
>>Sondage : les entreprises du tourisme durement touchées par le COVID-19
>>Vers une relance post-COVID-19

Des touristes étrangers à la Poste municipale de Hô Chi Minh-Ville en février.

Le code de critères pour relancer les activités touristiques, rédigé par le Service municipal du tourisme, en coopération avec celui de la santé, et ratifié le 23 avril par le Comité de pilotage pour la prévention et la lutte contre le COVID-19 de Hô Chi Minh-Ville, a été présenté lors du séminaire "Préparatifs pour des activités touristiques en toute sécurité lorsque le COVID-19 sera sous contrôle", organisé le 24 avril à Hô Chi Minh-Ville, date à laquelle la distanciation sociale a pris fin.
 
L'ensemble des critères pour évaluer la sécurité sanitaire est spécifié pour trois domaines d'activités touristiques : établissements d'hébergement, voyagistes et lieux touristiques. Les résultats de l'évaluation serviront de base pour permettre aux entreprises de reprendre ou non leurs activités.
 
Le premier niveau, "Sûr", permet aux entreprises de fonctionner, tout en garantissant les conditions de sécurité. Le deuxième niveau, "Sécurité relative", leur permet aussi de fonctionner à condition de ne pas avoir d’indices inférieurs à 5 points. Elles seront testées sur leurs capacités à remplir la satisfaction des critères de sécurité après 7 jours.
 
Pour le troisième niveau, dit de "Faible sécurité", les entreprises seront obligées de prendre des mesures correctives pour assurer un niveau de sécurité suffisant.
 
Enfin, le quatrième niveau, "Pas sûr", les obligera à ne pas reprendre leurs activités.
 
De plus, afin d'aider les entreprises touristiques de la ville à accéder aux documents juridiques, règlements et renseignements relatifs à l'obtention d'un soutien gouvernemental leur permettant de surmonter les conséquences de la pandémie, le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville prépare un manuel juridique en version ebook.
 
Il les aidera à planifier leur orientation commerciale, à se stabiliser et à se développer progressivement, tout en garantissant toujours la sécurité sanitaire dans leurs activités.

Mesures pour relancer le tourisme
après le COVID-19

 
La zone touristique de Binh Quoi, un des lieux préférés des touristes à Hô Chi Minh-Ville.

Selon le Service municipal du tourisme, le nombre de touristes arrivant à Hô Chi Minh-Ville par voie aérienne en février 2020 a diminué de 28,35% par rapport à janvier 2020 et de 22,72% en un an.

Selon Nguyên Thi Hoa Lê, présidente du conseil d'administration de l’agence de tourisme Hòa Binh Vietnam, actuellement, tous les contrats pour le marché chinois ont diminué de 100%, pour les autres marchés de 80%.

Le nombre de touristes à Phu Quôc a chuté de 90%, et il ne reste plus que quelques touristes russes et des voyageurs d'affaires. Le transport maritime a également diminué de 70% et le transport routier, de 100%.

Le taux d'occupation de la plupart des hôtels 3 à 5 étoiles est en baisse de 40% à 50% par rapport à la même période de 2019. Leurs revenus ont diminué de 60% à 70% par rapport à la même période de 2019, entraînant une suppression de 30% du personnel.

Selon Bùi Ta Hoàng Vu, directeur du Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, la ville déploiera un programme de relance touristique d'avril à juillet 2020. Pour qu’il soit vraiment efficace, M. Vu a déclaré que son service avait proposé au Comité populaire municipal d'adopter une politique d'exemption et de réduction du prix des billets d'entrée (de 50% ou plus) dans les attractions de la ville.

Parallèlement, ledit service a également proposé au gouvernement d'envisager des solutions pour soutenir les entreprises touristiques via le rééchelonnement du paiement des  taxes et prêts.

M. Vu a souligné que cela devrait résoudre une partie des problèmes du secteur. Il est aussi souhaitable selon lui d’avoir une synchronisation entre les unités pour offrir des forfaits attractifs aux touristes, afin de faire rebondir le tourisme de la ville.

Texte et photos : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...