19/04/2020 09:41
En 17 ans, Nguyên Van Tác, 50 ans, a effectué 76 dons de sang et des milliers de transports gratuits en voiture au profit des plus démunis. Rencontre d’un homme au grand cœur à Cân Tho.
>>Une enseignante dévouée pour les jeunes défavorisés
>>Le cœur sur la main

Certains membres du groupe de chauffeurs bénévoles de Nguyên Van Tác à Cân Tho (Sud).
Photo : DT/CVN

Nguyên Van Tác est né et a grandi à Thanh Quoi 1, un hameau de la commune de Trung Hung, district de Co Ðo, ville de Cân Tho (Sud). Il est aimé de tous, en raison notamment des activités philanthropiques qu’il mène depuis 17 ans.

"À l’époque, dans mon village natal, la voirie n’étant pas favorable, les déplacements étaient difficiles. Surtout pour les malades, qui étaient plutôt pauvres pour la plupart. Alors, chaque fois que quelqu’un tombait malade, je lui proposais de le transporter gratuitement à l’hôpital".

Des chauffeurs bénévoles

"Au début, je me servais de ma moto. Deux ans plus tard, lorsque les routes se sont améliorées et que j’ai pu épargner une somme d’argent, j’ai acheté une voiture d’occasion au prix de 30 millions de dôngs". En 2012, avec le soutien de nombreux habitants de sa commune, associations caritatives et sponsors, Nguyên Van Tác a décidé de créer un groupe de chauffeurs bénévoles dont il est le chef. Leur mission : transporter gratuitement les malades démunis vers les établissements médicaux en cas d’urgence.

Une première ambulance a été acquise la même année, et une seconde en 2014. Son groupe, composé initiale-ment de deux membres, compte désormais une vingtaine de chauffeurs. "Chaque mois, nous transportons de 75 à 100 cas, soit un millier chaque année. Les destinations varient entre les hôpitaux et cliniques du centre-ville de Cân Tho, Hô Chi Minh-Ville et la province d’An Giang", fait part Dang Van Gioi, secrétaire du groupe.

Des souvenirs marquants

Les souvenirs ne manquent pas. Le plus inoubliable pour Nguyên Van Tác est le jour où il transporta une femme sur le point d’accoucher, qui donna naissance à son enfant avant d’arriver à destination. "À ce moment-là, j’étais vraiment effaré. Heureusement que tout s’est bien passé, la femme et son enfant s’en sont bien sortis et nous sommes arrivés à bon port à l’hôpital", se rappelle-t-il.

Le chauffeur au grand cœur n’oublie pas non plus les situations où son groupe transportait des personnes décédées lors d’accidents de la route dont les proches n’avaient pas d’argent pour les ramener chez eux. 

Travaillant comme agriculteur à plein temps, M. Tác reste cependant toujours prêt à transporter à l’hôpital toute personne dans le besoin. "Aider les autres me rend vraiment heureux. Toutes les fatigues semblent disparaître. Ce qui me motive grandement, c’est le soutien de ma famille et l’aide des habitants de la commune", partage-t-il.

Des dons de sang record

Nguyên Van Tác propose depuis 17 ans des transports gratuits au profit des malades démunis.
Photo : DT/CVN

Non seulement connu pour être chauffeur bénévole, Nguyên Van Tác est également surnommé "le recordman des donneurs de sang". Jusqu’à présent, il en a donné 76 fois. Mais M. Tác ne donne pas seulement du sang. Il donne aussi des plaquettes. Pour des centaines de fois.

"Depuis trois ans, je donne deux fois par mois des plaquettes à l’Hôpital d’hématologie et de transfusion sanguine de Cân Tho. Parfois, je dois m’y rendre la nuit lorsqu’il y a des cas d’urgence qui risquent de décéder. Comme ma maison est située à plus de 40 km de l’hôpital, lorsque le don de plaquettes est achevé, il fait jour", confie-t-il.

Hormis les courses gratuites et les dons de sang, Nguyên Van Tác s’est aussi inscrit au don d’organes. Ainsi, nombreux sont les membres de son groupe qui suivent son exemple, notamment Bùi Thanh Huynh (45 ans), son beau-frère, et Bùi Thanh Vu (22 ans), son neveu. "Je veux avoir une vie pleine de sens. Je souhaite contribuer à la société de mon vivant et même après ma mort. D’où mon idée de faire don d’organes", explique M. Huynh.

Dang Van Gioi, secrétaire du groupe, partage : "Ma femme, en apprenant ma volonté, a fait connaître la sienne : donner non seulement ses organes mais également son corps à la science".

Selon Nguyên Thanh Hung, président du Front de la Patrie de la commune de Trung Hung, les autorités locales attachent de l’importance aux actes de bienfaisance du groupe de chauffeurs bénévoles de Nguyên Van Tác. "La commune favorise toujours leurs activités philanthropiques en faisant appel au soutien de tous pour aider au bon fonctionnement du groupe", assure-t-il.

Pham Tâm - Mai Quynh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).