27/02/2019 13:15
Selon le professeur Xu Liping, chercheur de l'Institut d'études stratégiques du monde et de l’Asie-Pacifique (CASS) de l'Académie chinoise des sciences sociales, le 2e Sommet américano-nord-coréen devrait aboutir à des percées dans nombre de domaines.
>>La Chine espère le succès du 2e Sommet États-Unis - RPDC
>>Sommet États-Unis - RPDC: plusieurs spectacles prévus à Hanoï
>>Un tapis artisanal en l’honneur du 2e Sommet États-Unis - RPDC

Kim Jong-un (droite) et Donald Trump, en 2018 à Singapour.
Photo: AFP/VNA/CVN

Premièrement, sur le plan diplomatique, les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) pourraient établir des organes de liaison, ce qui est considéré comme une avancée car les deux parties n’ont pas encore établi de relations diplomatiques, a estimé le chercheur dans un entretien avec les correspondants de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à Pékin.

Deuxièmement, les États-Unis pourraient supprimer une partie de l'embargo imposé sur la RPDC, a-t-il dit, ajoutant que les deux parties pourraient également parvenir à un accord sur l’accélération de la dénucléarisation ou la mise en place d'un mécanisme de paix dans la péninsule coréenne.

Cependant, la levée de l'embargo après ce sommet serait peu probable, car le processus de dénucléarisation n’est qu’à ses débuts et un tel mécanisme n'est pas encore élaboré, a déclaré M. Xu.

Selon lui, la dénucléarisation est un objectif important de ce sommet dont la prémisse consiste à l’instauration d’un processus de paix. Pour l’instant, l’importance est que les États-Unis et la RPDC doivent instaurer la confiance et le Sommet de Hanoï est d’accroître la confiance mutuelle.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam