09/05/2020 09:58
Trente-deux ans après la première qualification pour les JO de Séoul 1988 du boxeur Dang Hiêu Hiên, le Vietnam sera représenté dans le ring par Nguyên Van Duong à la prochaine édition du grand rendez-vous sportif de la planète.
>>La première boxeuse vietnamienne remporte la compétition WBO Asie-Pacifique
>>Hà Thi Linh, la première boxeuse professionnelle vietnamienne

Nguyên Van Duong avec son billet olympique après 32 ans d’attente de la boxe vietnamienne.
Photo : TT/CVN

Nguyên Van Duong voulait entrer dans l’histoire de la boxe vietnamienne, et il a réussi. Grâce à sa performance dans la catégorie poids plume (52-57 kg) lors des éliminatoires olympiques pour la région d’Asie-Pacifique organisés en mars dernier en Jordanie, il est devenu le premier vietnamien à se qualifier pour les JO dans cette discipline depuis 32 ans.

Une victoire surprise

Avant cette compétition qualificative, il n’était pas un favori car sa catégorie voyait la participation du Thaïlandais Chatchai-Decha Butdee, champion en titre des Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games), et de l’Ouzbek Mirazizbek Mirzakhalilov, champion d’Asie et du monde ainsi que d’autres solides rivaux.

C’est grâce à sa victoire au premier round contre Chatchai-Decha Butdee en quart de finale, où il a réussi à imposer sa boxe, sa vitesse et sa puissance, que Nguyên Van Duong a remporté une médaille de bronze et un billet pour les JO de Tokyo. Il a commencé ce combat de manière agressive, avec une flopée de gauches puissants qui ont laissé Butdee à bout de souffle. Puis, il l’a terrassé deux fois en moins de 60 secondes. Selon les nouvelles règles de l’Association internationale de boxe amateur (AIBA), un boxeur est déclaré vainqueur par arrêt de l’arbitre (RSC - Referee stop contest, qui équivaut au KO technique en boxe professionnelle) si son adversaire va à terre deux fois pendant un round.

Il s’agissait d’une victoire au parfum de vengeance pour le Vietnamien, qui avait été battu par le même Thaïlandais en finale des SEA Games disputés fin 2019 aux Philippines.

Nguyên Van Duong (droite) lors de son combat contre le Philippin Jenel Lausa, tenu en octobre 2019 à Hanoï.
Photo : CTV/CVN

Alors que Van Duong est encore peu connu dans la région, Chatchai-Decha Butdee, 35 ans, quadruple champion des SEA Games, est une icône de la boxe d’Asie du Sud-Est. Il a aussi décroché une médaille de bronze aux Championnats du monde amateurs en 2013 et une d’or aux championnats d’Asieen 2015.

"Il n’y a rien qui puisse se comparer à ce bonheur. Je suis au paradis. Je ne peux pas y croire. C’est un rêve devenu réalité", s’est enthousiasmé Van Duong. Une victoire qui a marqué un tournant non seulement dans sa carrière mais aussi pour la boxe vietnamienne.

"Sa victoire est due à la convergence de plusieurs facteurs. Il était à son meilleur niveau, son rival ne l’était pas et de nouvelles règles étaient appliquées. Son résultat impressionnant nous rend tous heureux et même émus parce que cela faisait des dizaines d’années que l’on attendait cela", a confié Hoàng Vinh Giang, vice-président permanant du Comité olympique du Vietnam.

"C’est une merveilleuse nouvelle pour la boxe vietnamienne. Il mérite cette récompense, car il travaille dur depuis des années. Il est l’un des sportifs nationaux à fort potentiel", s’est réjouie Nguyên Thi Thu Nhi, championne WBC Asie-Pacifique.

Dinh Hông Quân, membre de la sélection nationale de boxe, a ajouté que la victoire de Van Duong serait un très important moteur pour la boxe vietnamienne.

"Ce fut  un tournoi incroyable où j’ai beaucoup appris. Je dois encore améliorer ma technique, ma tactique ainsi que mon mental pour me préparer aux compétitions à venir", a dit Van Duong. Et de continuer : "Les JO de Tokyo seront un nouvel objectif de ma carrière. Je vais travailler dur pour montrer au monde ce dont est capable la boxe vietnamienne".

Un "poussin" sur le ring

Né en 1996 dans la province de Bac Giang (Nord), Van Duong a commencé la boxe en 2009. À ses débuts, il fut surnommé "Poussin" par ses entraîneurs et amis en raison de sa petite taille. Il ne pesait en effet que 32 kg à l’âge de 13 ans.

"À l’époque, je ne savais pas si j’avais le mental d’un boxeur. Il semble que les entraîneurs aient vu ma détermination et mes efforts à l’entraînement, et ils m’ont finalement pris au sérieux", s’est souvenu Van Duong.

Il a remporté trois titres aux championnats nationaux juniors et deux autres aux tournois seniors avant d’intégrer la sélection nationale en 2015. Aux SEA Games 30, il a décroché l’argent.

Au tournoi Victory 8 intitulé "Légende de Hoàn Kiêm" organisé en octobre 2019 à Hanoï, Van Duong a ravi ses supporters en battant par  KO technique, avec un puissant crochet du droit au troisième round, le Philippin Jenel Lausa, qui avait obtenu sept victoires professionnelles et participé aux plus grands tournois dans le monde. Van Duong a terrassé Jenel Lausa.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Une avalanche de promotions alléchantes Le groupe Saigontourist lance une vaste campagne promotionnelle entre juin et septembre afin de saluer la fidélité de ses clients. Les bénéficiaires sont légion.