17/05/2020 14:21
Enfin un peu d'air ! Au vert, à la mer ou à la montagne, les Français retrouvent un peu d'espace pour leur premier week-end post-confinement, mais sous conditions et sous l'oeil d'autorités appelant à la prudence face au coronavirus.
>>Fin du confinement en France : bilan en baisse 
>>Compte-à-rebours et craintes redoublées à la veille du déconfinement en France

Des femmes se baignent à Nice à l'occasion de la réouverture des plages, lors du premier week-end post-confinement en France, le 16 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

À Nice, les premiers baigneurs ont investi tôt samedi matin 16 mai la plage qui leur était refusée depuis deux mois. "On est comme des drogués, on était impatients parce qu'on se baigne ici toute l'année", souffle Gilles, un sexagénaire à la retraite, avant de s'élancer dans une eau à 16°C.

Bonheur partagé à Saint-Malo, malgré l'eau à 13°C : "C'est ma première baignade, un peu froide, mais elle était attendue !", glisse Frédéric, 48 ans, habitant du centre-ville. Une libération, même si la vigilance reste de mise car "le coronavirus continue de circuler sur notre territoire", a rappelé samedi 16 mai le ministre de la Santé Olivier Véran sur Twitter.

Trente-quatre cas de COVID-19 ont été confirmés samedi au sein d'un abattoir de Fleury-lès-Aubrais (Loiret), près d'Orléans.

25 clusters identifiés

Augmentations journalières des morts du COVID-19 en France, des personnes en réanimation, des hospitalisations et des sorties d'hôpital, au 16 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN
"Depuis lundi, nous avons identifié 25 clusters sur notre territoire. Le système mis en place pour tester, isoler et casser les chaînes de contamination est opérationnel", a assuré le ministre de la Santé au Journal du dimanche, ajoutant que "vendredi, nous en étions à plus de 50.000 tests réalisés par jour".

Attendu au tournant par les soignants sur la réforme des hôpitaux, le ministre reconnaît qu'il faut "travailler sur une augmentation (des salaires), au-delà des primes", citant la rémunération des infirmiers qu'il souhaite "rapidement" remonter "au moins à la moyenne européenne". Le président Macron a été interpellé sur ce thème vendredi 15 mai lors d'une visite dans un hôpital parisien.

Presque une semaine après la levée du confinement, la France a enregistré moins de 100 décès (96) en 24 heures, pour un bilan qui atteint désormais 27.625 morts depuis le 1er mars. Le nombre de patients en soins intensifs baisse toujours, avec 2.132 cas graves en réa contre plus de 7.000 début avril. Mais signal plus inquiétant : les hôpitaux ont accueilli plus de nouveaux patients ces dernières 24 h qu'il y a une semaine.

Pour éviter une redoutée "deuxième vague", la liberté accordée aux Français reste limitée : les escapades ne sont autorisées que dans la limite de 100 km, et dans le respect des gestes barrière.

Sur les plages, bronzette et pique-niques sont bannis.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.