29/10/2018 23:13
Un Boeing 737 Max 8 de la compagnie indonésienne Lion Air qui transportait 189 personnes s’est abîmé lundi matin 29 octobre au large des côtes peu après son décollage de Jakarta, capitale de l’Indonésie, ont annoncé les autorités.

>>Un hélicoptère s'écrase à l'extérieur du stade du club Leicester City
>>Myanmar: trois morts dans le crash de deux avions de l'armée

Des proches des passagers à bord de l'appareil de la compagnie indonésienne Lion Air qui s'est écrasé en mer attendent des informations à l'aéroport international Soekarno-Hatta près de Jakarta, le 29 octobre


L’appareil avait demandé à revenir à l’aéroport de la capitale peu avant que le contact ne soit rompu avec le contrôle aérien vers 06h33. L’avion était à destination de Pangkal Pinang, une ville de l’île de Bangka, au large de Sumatra, a indiqué à la presse le porte-parole du ministère indonésien des Transports,  Bambang Ervan.

L’avion s’est écrasé dans l’eau. L’épave de l’avion a été retrouvée près du lieu où il avait cessé d’émettre. "Nous ne savons pas s’il y a des survivants […] Nous espérons, nous prions, mais nous ne pouvons pas confirmer", a dit le directeur de l’agence indonésienne de recherche et de sauvetage, Muhmmad Syaugi.

Selon la trajectoire du Boeing 737 Max 8 montrée par site de suivi des vols Flightradar, après son décollage sur un cap sud-ouest, l’appareil a largement viré sur 180 degrés pour mettre le cap au nord-est. Le tracé s’interrompt soudainement au-dessus de la mer de Java, non loin de la côte.

Un responsable de la compagnie pétrolière Petromina a déclaré que des débris, notamment des sièges de l’avion, avaient été découverts près d'une installation offshore située dans la mer de Java.

Le ministère indonésien des Finances a confirmé que 20 fonctionnaires du ministère se trouvaient à bord de l’appareil disparu en mer.

L’ambassade du Vietnam en Indonésie a fait savoir que selon les informations qu’elle avait obtenues des organes compétents indonésiens, il n’y a aucun Vietnamien parmi les victimes.

L’Indonésie, un archipel d’Asie du Sud-Est de 17.000 îles et îlots, est très dépendante des liaisons aériennes.

Lion Air, une compagnie à bas coût, avait elle-même été impliquée dans plusieurs incidents.

En août 2017, un Boeing de la compagnie avait heurté peu après son atterrissage à l’aéroport international de Kualanamu, à Medan, troisième ville du pays dans le nord de l’île de Sumatra, une aile d’un ATR-72 de la compagnie Wings Air, elle aussi indonésienne, qui attendait son décollage. La collision n’avait fait aucun blessé.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.