28/07/2019 07:31
Il y a dix ans, l’Australien Edward Smith a reçu un nouveau cœur lui offrant ainsi une seconde vie. Depuis, il a commencé à venir en aide aux enfants atteints de maladie cardiaque.
>>Le vapotage accroîtrait le risque de cancer et de maladies cardiaques
>>Soirée philanthropique à Moscou en faveur des enfants cardiaques pauvres du Vietnam

L’Australien Edward Smith dans l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Dà Nang (Centre).
Photo: Thanh Tân/CVN

Lorsque l’on rencontre l’Australien Edward Smith pour la première fois, peu de personnes arrivent à deviner qu’il a déjà subi une opération de greffe du cœur en raison de son dynamisme et de sa grande carrure.

"Je n’ai jamais rencontré les proches de la donneuse d’organes. Pour moi, c’est la façon qu’ils ont de me donner la chance de revivre pour la communauté. Après l’opération, ma santé s’est nettement améliorée, sans aucune complication. Je suis extrêmement reconnaissant envers la donneuse d’organes, qui m’a permis de revivre dix ans supplémentaires", confie-t-il.

Le sort prédestiné

Dans l’optique de donner un sens à sa vie, Edward Smith s’est rendu dans quelques hôpitaux de Hô Chi Minh-Ville pour exprimer son souhait d’aider les patients cardiaques, en particulier les enfants. Il y partage aussi son expérience et ses connaissances.

En 2012, quand il est allé à Dà Nang (Centre), il a rencontré un membre de l’association caritative Nhung trai tim dông cam (Cœurs syntones). "Il m’a demandé si je m’intéressais au soutien à la chirurgie cardiaque pédiatrique. Je me suis dit +Pourquoi pas?+. Peu importe la couleur de la peau des enfants, quel que soit leur âge, si les enfants sont difficiles, ils ont besoin d’aide, en particulier en matière de traitement médical", se souvient-il.

Edward Smith (droite) reçoit un certificat de mérite du Comité populaire de Dà Nang pour ses aides aux enfants démunis de la ville.
Photo: CTV/CVN

Depuis, il s’engage dans le soutien aux enfants de Huê et Dà Nang en finançant le coût des chirurgies cardiaques. Jusqu’à présent, des centaines de cœurs ont été guéris grâce à son aide.

"Je suis très heureux de voir les enfants en bonne santé folâtrer après l’opération. Cette image est l’exact opposé de celle d’il y a des mois montrant des petits patients faibles, traités dans les hôpitaux", se réjouit-il

En plus d’aider les enfants souffrant de maladies cardiaques, Edward Smith a également accordé des assistances financières à de nombreux autres enfants en situation difficile et à l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Dà Nang. Fin  2018, il lui a offert un ventilateur et un appareil d’échocardiographie. En juin 2019, il y est revenu pour faire don d’un autre équipement médical, d’une valeur totale de plusieurs milliards de dôngs. Il dit qu’il pense simplement que les machines modernes aideront les médecins à dépister les maladies et à les guérir plus rapidement. Chaque hôpital en a besoin, mais parce que cela coûte trop cher, il est difficile de l’acheter.

Deuxième chance de revivre

"Je me souviens de l’année 2018, lorsque je suis venu faire don d’un incubateur à l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Dà Nang, j’ai vu un nouveau-né ne pesant que 833 gr. Le bébé était aussi petit qu’une canette d’eau et les médecins l’ont mis dans l’incubateur pour que sa vie soit maintenue. À ce moment-là, je me suis dit que je lui avais accordé  une chance de vivre. Je n’oublie à jamais mon sentiment ce jour-là", partage Edward Smith.

L’Australien a parcouru beaucoup de villes pour rencontrer des gens qui ont besoin d’aide, c’est ce qui rend sa vie plus significative. En particulier au Vietnam où il est retourné près de 30 fois depuis 2012. Cet "homme du cœur" prend également en charge des enfants atteints de malformations aux Philippines et dans d’autres pays asiatiques. Tant qu’il poursuivra cette humanité, il ne pensera jamais au temps qu’il faut pour s’arrêter. "Je ferai de mon mieux, parce que je crois que nous sommes tous obligés d’aider la communauté et que je dois moi-même apporter davantage une deuxième chance de revivre aux gens", partage-t-il.
 
Thanh Trân - Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Des conteneurs pour loger les touristes à Quang Ninh Le homestay T&N, dans la province de Quang Ninh, a la particularité d’être constitué de 26 containeurs. Une architecture particulièrement atypique qui attire les amateurs d’expériences singulières.