01/07/2019 17:35
Au moins 65 personnes ont été blessées par l'explosion en pleine heure de pointe lundi 1er juillet d'une voiture piégée, suivie de l'irruption d'assaillants armés dans un bâtiment du centre de Kaboul, un attentat complexe revendiqué par les talibans.

>>Attentat dans l'Est de l'Afghanistan: au moins 11 morts
>>Afghanistan: quatre Afghans tués et quatre Américains blessés par une voiture piégée


Des passants dans une rue de Kaboul devant un panache de fumée qui s'élève depuis le site d'une attaque, le 1er juillet. Photo: AFP/VNA/CVN


"Le nombre de blessés a atteint 65 personnes, dont 9 enfants", a indiqué sur Twitter le Dr Wahidullah Mayar, porte-parole du ministère de la Santé, ajoutant que les patients avaient été pris en charge par "nos équipes médicales et chirurgicales".


L'attaque, qui s'est produite dans le quartier de Puli Mahmood Khan, visait "un centre logistique et d'ingénierie du ministère de la Défense", a affirmé le porte-parole des talibans Zabiullah Mujahid dans un communiqué, ajoutant qu'"un grand nombre d'assaillants" avaient ensuite pénétré dans ce bâtiment.


Elle intervient alors que des discussions de paix sont en cours depuis samedi 29 juin à Doha entre talibans et représentants américains.


Des hélicoptères survolaient la zone de l'explosion et des échanges de tirs étaient sporadiquement audibles. Une colonne de fumée s'élevait dans le ciel.


"Les assaillants se trouvent près de la tour Gulbahar (qui contient un centre commercial et des appartements, NDLR). La zone est bouclée", a indiqué un porte-parole de la police, Firdaws Faramarz. "Plusieurs personnes prises au piège ont été évacuées par les forces de sécurité", a-t-il ajouté.


L'attaque a débuté par l'explosion d'une voiture piégée, dont la secousse a été ressentie à plus de 2 kilomètres de distance. "Puis plusieurs assaillants ont attaqué un bâtiment. La zone est bouclée par les forces spéciales de police", a indiqué un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi.


Zaher Usman, employé gouvernemental, se trouvait dans son bureau, à 150 mètres du lieu de l'explosion et a été légèrement blessé par des débris. "Lorsque j'ai ouvert les yeux, le bureau était rempli de fumée et de poussière et tout était détruit, mes collègues hurlaient", a-t-il raconté à l'AFP.


Le quartier visé abrite aussi les fédérations afghanes de football et de cricket, de même que des bâtiments militaires."Une énorme explosion s'est produite près du portail de la fédération", a déclaré un porte-parole de la Fédération de football, Shams Amini.


"Certains de nos collègues sont à l'intérieur, nous entendons parler de blessés. Nous ne savons pas si des assaillants sont entrés dans le bâtiment", a-t-il ajouté.


L'explosion s'est produite à proximité des locaux de la chaîne Shamshad TV, qui a brièvement cessé d'émettre avant de diffuser en direct des images de ses locaux, très endommagés.


La déflagration a "détruit toutes les vitres et les portes" de Shamshad TV, a déclaré l'un de ses présentateurs, Hashmat Stanikzai, indiquant avoir été "terrifié".


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Seize journalistes francophones à l’atelier de formation au reportage

Dông Thap développe l'agrotourisme Le développement de l'agrotourisme est l’une des mesures prises par le secteur du tourisme de la province de Dông Thap dans le delta du Mékong en vue de diversifier son offre touristique.