03/03/2020 17:18
À 47 ans, l’architecte Pham Dinh Quy a d’ores et déjà parcouru plusieurs régions reculées du pays pour construire des écoles en faveur des enfants défavorisés. En plus de quatre ans, 136 écoles ont été bâties grâce aux efforts de cet homme au cœur généreux qui reçoit beaucoup de dons de la part de la communauté ainsi que de bienfaiteurs. Un rêve qui ne s’arrête pas là.
>>Transmettre l’amour de l’école dans les régions montagneuses
>>Le PM demande de s’intéresser plus aux régions montagneuses et rurales
>>Conjuguer les efforts pour soutenir les démunis

Quy veut construire des écoles pour que "les enfants puissent étudier dans un lieu sûr, sans subir les intempéries du climat des hautes montagnes".
Photo : NVCC/CVN
 
Fin 2019, l’architecte Pham Dinh Quy a réalisé un bilan surprenant : 31 nouvelles écoles  ont été construites et mises en service en une seule année. Ces 31 nouvelles écoles ont été bâties grâce à près de 21 milliards de dôngs de dons de la part de donateurs, équivalant à plusieurs milliers de briques, d’innombrables tonnes de ciment, de fer et d’acier.

Centre trente six écoles au total, dont 31 ont été construites en 2019, toutes situées dans les régions défavorisées au Nord telles que Hà Giang, Cao Bang, Diên Biên, Lai Châu… Le grand projet de construction d’écoles dans les régions en difficulté de l’architecte Pham Dinh Quy a démarré en 2014 alors qu’il était en tête d’un groupe de bienfaiteurs dont l’initiative était de construire un internat pour les élèves de l’école primaire de Trung Ly 1, district de Muong Lat, province de Thanh Hoa au Centre.

À ce moment-là, lors d’un trajet de remise de cadeaux aux élèves de ladite école, Pham Dinh Quy a constaté l’état épouvantable de l’internat. A peine abritée de la pluie, tout était mouillé et humide à l’intérieur des locaux de l’école…

De retour à Hanoï, Quy décide de construire un internat solide et hermétique pour ces enfants et parvient, avec l’aide de son groupe de bienfaiteurs, à collecter 70 millions de dongs au sein du groupe. Dans l’immédiat, Quy et ses camarades ont calculé que 70 millions de dongs devraient être suffisants pour les fondations du bâtiment. Durant le temps de construction, Quy a partagé sur son compte Facebook des images d’enseignants, parents d’élèves et habitants locaux portant les briques, pierres et ciment dans les montagnes. Suite à cela, les dons ont commencé à venir de plus en plus jusqu’à atteindre plus de 600 millions de dôngs. Grâce à cette somme, Quy a réussi à construire un internat de quatre salles pour 80 élèves, une cuisine de 40 m² ainsi que des toilettes propres. En ce qui concerne le reste de la somme, Quy et son groupe de bienfaiteurs ont décidé de continuer à construire d’autres écoles en faveur d’élèves dans les régions en difficulté. C’est ainsi que débute le parcours de construction d’écoles de cet architecte au grand cœur.

Des écoles solides pour l’avenir des enfants

Quy a su réunir la participation active des parents d’élèves et des habitants locaux durant la construction des écoles dans des régions reculées.
Photo : PDQ/CVN

Entrepreneur, Pham Dinh Quy a dans le passé fait fortune dans le milieu de la construction avant de faire faillite. De propriétaire d’une fortune s’élevant à plusieurs milliards de dongs, Quy est retombé à zéro. Avec son seul bien restant, un camion, Quy transportait souvent lui-même les marchandises de charité dans les régions montagneuses. Et désormais, la vie lui a donné une nouvelle mission. "Étant souvent présent dans les régions lointaines du pays, j’ai pu constater la vie pénible des locaux. Ils manquent de tout : éducation, soins sanitaires, moyens de communication, habitations, nourritures et vêtements… Mais ce que je souhaiterais vraiment leur offrir, c’est une école", confie Quy.

Et d'ajouter : "Car il faut aller à l’école pour avoir un avenir meilleur. Je voudrais construire une école pour que les enfants puissent étudier dans un lieu sûr, sans subir les intempéries du climat des hautes montagnes. Lors des missions d’études sur terrain pour la construction d’écoles, j’ai constaté que beaucoup d’enfants mangeaient trop de sucreries, de bonbons et dormaient sans moustiquaires… Autant de choses que nous pouvons leur enseigner dans les écoles… Il y a tellement de maladies, de mauvaises habitudes que l’on peut éviter mais faute de connaissances, leur santé est mise en danger. L’instruction scolaire peut les aider".

Si l’on compte que la construction d’une école  nécessite en moyenne 10 tonnes de ciment, 30 m3 de sable, 10.000 briques, l’architecte Pham Dinh Quy a obtenu des résultats au-delà de ses espérances. Au début, Quy n’avait l’intention de construire qu’un simple internat, puis est venu la 2e école et maintenant, il n’en revient presque pas, il en compte 136. Au moment de la faillite, il n’imaginait pas pouvoir collecter 50 milliards de dôngs afin de construire une centaine d’écoles. Il pensait que sa carrière d’entrepreneur avait pris fin à 34 ans, mais au cours de ces 5 dernières années, la vie lui a heureusement donné tort.

Une des particularités du parcours de Quy est qu’il a su réunir la participation active des parents d’élèves et des habitants locaux durant la construction. La nouvelle école a dépassé le simple cadeau de donateurs, mais est devenu un véritable projet de la communauté qui, ensemble, a versé de la sueur et des larmes dans l’espoir d’un avenir meilleur pour les enfants.

La nouvelle école que Quy compte construire prochainement se trouve dans une commune en difficulté de la province montagneuse de Lang Son au Nord. La somme de construction de cette école est de 500 millions de dôngs, collectée lors de la vente aux enchères de deux maillots griffés des signatures des entraîneurs vietnamiens de football des équipes masculine et féminine qui viennent toutes deux d’obtenir les titres de champions et championnes des 30es Jeux du Sud-Est asiatiques.

Si tout va bien, la nouvelle école prendra forme dans les jours à venir, avec les efforts de Pham Dinh Quy.

Hoàng Hoa/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.